Un lycée spécialisé dans l'apprentissage et l'éducation des monstres ! ~ [NC-16 #Forum Hentai|Yaoi|Yuri]
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viktor Gaido


avatar

Messages : 35
Est arrivé(e) le : 26/11/2014

PERSONNAGE.
Race: Immortel de l'eau
Amour: Je dois la trouver...
Informations:

MessageSujet: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Mer 26 Nov - 21:58



Je dormais paisiblement... Du moins... Je me reposais tranquillement lors de cette belle journée du samedi après-midi. Les rayons étaient responsables de mon réveil forcé. J'avais encore oublié de fermer les rideaux... Quel paresseux je fais des fois !

Suite à cela, je me suis levé, baillant légèrement, et me dirige vers le frigo. Je l'ouvre et prends de quoi boire une boisson fraiche. Cela me désaltérait un peu. Tiens... Et si j'allais faire un petit tour sur la plage, histoire de voir si des personnes s'y trouveraient ? Sinon, je pourrais maîtriser encore plus mon pouvoir, et augmenter ma puissance ? Dans les deux cas, je serai toujours gagnant.

Je pars enfiler mon short de bain, caché par le reste de mes habits qui sont : un jean, un chemisier blanc, des chaussures à bouts pointues noires. Évidemment, je n'ai pas oublié de quoi me sécher, comme une serviette fait pour ma taille et mon acabit. Je ferme la porte à clé, et je prends la direction vers la plage. À cette heure-ci, beaucoup des habitants de Merveille doivent se trouver dehors, alors les rencontres se feront tout naturellement sans ma volonté. Et puis, j'attire assez les regards, alors que faire ?

Je marche vers le sentier du sable fin et chaud. Le vent marin se sent depuis ma position. Quelle agréable sensation... Si familière... Si apaisante. J'avais pris mon orbe avec moi. Tant que je n'aurais pas trouvé cette personne, jamais je me séparerai de cet objet. Cette relique signifie bien plus que ne l'on croit. C'est cette chose qui m'a révélé le nom de la personne que je cherche, depuis que je l'ai en ma possession. Son nom est "Anna". Mais trêve de divagations, il faut que j'arrive à rejoindre le bord de mer au plus vite. J'enlève mes chaussures au profit de mes pieds mis à nus.

Je me trouve maintenant près de l'eau, là où le sable et l'eau se rejoignaient. Bizarrement, personne ne se trouve dans mon champ d'horizon. Sont-ils plus attirés par les piscines à présent ? Ce n'est qu'un récipient d'eau limité. Les mers et océans offrent bien plus que cela.

"Anna"... Ce nom n'arrêtait pas de revenir dans ma tête. Pourquoi dès que je me trouve dans mon élément naturel, son nom résonne comme une chanson composée uniquement de refrains. Mais cela ne me gêne pas. Cela me rend plutôt mélancolique d'entendre cela. Je me dis, qu'en fin de compte, ce n'est qu'un rêve. Cette "Anna" n'est peut-être qu'une idéalisation que je me fais depuis le jour où j'ai reçu l'orbe de Jörmungand ?

Je me déplace toujours, mais maintenant, avec des pas plus lourds. Je me trouve maintenant dans ma mélancolie, et mes plus profonds regrets, de certains actes qui se sont passés.

©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Jeu 27 Nov - 14:35


Ce matin, je m'étais levé super tôt à cause de mon téléphone portable. On m'avait appelé à neuf heure du matin pour savoir, si cela me disait de faire une sortie durant l'après-midi. C'était des pseudos amies... Pourquoi je disais ça ? Tout simplement, parce que je n'étais pas tellement de leur monde. Elles avaient des petits amies, des commentaires sur la mode et le sexe. Bon... J'avoue qu'elle ne parlait pas que de ça, mais bon... Je ne me sentais pas à ma place du tout. Surtout qu'en général, j'étais distraite, je ressentais une étrange sensation parcourir mon corps depuis un moment. Comme si j'étais lié à quelque chose ou quelqu'un sans vraiment le vouloir. Ne pas savoir ce qui pouvait bien m'arriver, c'était une chose vraiment affreuse. Je voulais en savoir plus sur ce sentiment bizarre qui naissait en moi.

A cette personne, j'avais répondus que je viendrais. Est-ce que je faisais ma faux-cul ? Non, c'est juste que... Je n'étais pas moi et je n'arrivais pas à être franche. Ces filles étaient vraiment super et je n'avais rien à leur reprocher. Elles n'étaient pas du genre à critiquer les autres, ou a parler derrière le dos des personnes. Elles n'étaient pas élèves, tout comme moi d'ailleurs. Celles-ci avaient des petits boulots dans Merveille, tandis que moi je bossais au Lycée Yokai. J'étais une Guardian, comme avant mon départ soudain. Ce dont, je m'en voulais toujours affreusement, mais c'était du passé. Amy m'avait assez sermonner comme ça et nous étions rester meilleure amie. Avec elle, je me sentais bien, libre de dire les choses comme je le pensais, enfin avec mes pseudos amie c'étaient pareil, mais j'avais plus de retrait, le temps que je ne serais pas redevenue normal.

On m'avait donner rendez-vous pour treize heure à la plage, elles désiraient profité du beau temps et moi... Je n'aurais même pas su dire non, comme l'eau c'était mon élément. J'étais une dragonne des mers, ainsi qu'une reine pour tout les dragons. Sauf, que je ne le disais pas forcément, cela ne me servait à rien de le dire. J'étais ici pour me changer les idées et réfléchir. Tout comme me trouver aussi un homme, mais je n'étais sûrement pas prête pour ça, après mon coup de 'pute' que j'avais fait à mon fiancé et mes anciens amis. Parce que j'étais quand même partir sans dire un mot en pensant, que jamais je ne les reverrais alors, qu'au final, j’étais bel et bien de retour. Ma fois... Je ne pouvais pas savoir l'avenir.

Alors comme j'avais eu le temps, j'en avais profité pour prendre une douche ce matin, ainsi que de prendre mon repas du midi avant de les rejoindre. Une fois avec elles et leurs petits amis, du moins pour ceux qui en avaient, parce qu'on devait être trois filles et quatre hommes à être célibataire dans le groupe. Je soupirais et on s'installait à un endroit sans trop de monde. J'en profitais pour retirer mes vêtements de façon sensuel. Je ne m'en étais même pas rendus compte, mais la sensation que je ressentais... Elle se faisait puissante... Pourquoi ? Je regardais autour de moi, pour savoir d'où cela provenait.

Moi qui cherchait du regard pourquoi je sentais quelque chose, mon corps ce mit à bouger de lui-même. Comme si j'étais attiré tel un aimant... Je pouvais enfin voir un homme blond, encore habillé de ces vêtements et qui regardait la mer. Je m'en approchais doucement, mais sûrement. J'étais dans un maillot de bain à deux pièces, il était bleu et blanc en rayure. Ce n'était pas un de mes plus jolie, mais je ne souhaitais pas attiré l'attention. Je me raclais la gorge, c'était de lui qu'émanait ce que je ressentais.


Bonjour, excusez-moi de vous déranger.

Et oui, je restais une personne polis et qui n'aimait pas trop déranger, sauf que la, il le fallait absolument.

©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Viktor Gaido


avatar

Messages : 35
Est arrivé(e) le : 26/11/2014

PERSONNAGE.
Race: Immortel de l'eau
Amour: Je dois la trouver...
Informations:

MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Jeu 27 Nov - 21:06



Je me trouve toujours en train de marcher le long du rivage. Certaines pensées obscurcirent toujours mon esprit. Les profondes marques de mon passé restaient encore un peu en moi. Pourquoi cela ressurgit-il d'un coup ? Pourquoi ici ? Je n'ai absolument pas demandé que cela gâche mon moment.

Plus je marche, et plus ce sentiment en moi de solitude devient plus fort, plus intense. Qu'est-ce qui se passe en moi ? Pourquoi je ne... Quelque chose. Non. Quelqu'un s'approchait pendant que je pensais. Je ressens sa présence. Bizarrement, l'aura qui émane de cette personne est féminine. Comment je peux savoir une telle chose sans me retourner ?

J'entends un raclement de gorge. Il se peut qu'elle veuille que je me retourne. C'est vrai. Cela serait moins impoli de ma part que de faire face à la personne qui m'a abordé. Elle s'excuse d'avance du dérangement. Je n'étais pas occupé de toute façon, juste trop pensif. Lorsque j'ai pu me retrouver face à elle, quelque chose de bizarre apparaît en moi.

Cette personne... Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'étrange sensation de la connaître, comme si... L'orbe ! Je la sors au même moment et son froid habituel est devenu une chaleur réconfortante.

Je l'observe bien en détail cette fille qui se présente devant moi : des cheveux bleus d'une longueur impressionnante, les yeux d'un bleu mystique et grands, une taille inférieure à la mienne, une poitrine plutôt moyenne, et des hanches courbées. Tous ces détails, je les ai déjà vus.

Non... Ce n'est pas vrai... Cela est impossible... J'ai cherché pendant plus d'un millénaire, en m’entraînant au préalable. J'ai parcouru presque le monde entier pour la retrouver à l'endroit où je m'y attendrai le moins. Chance ou destin ? L'orbe que je tenais en moi change de plus en plus sa température, entre le chaud et le froid, comme si cette dernière est animée d'une volonté propre.

Je devais m'assurer d'abord si elle est vraiment celle que je recherche, mais je n'ai pu retenir ces mots, tellement qu'ils me brûlent les lèvres.

"Anna ? C'est bien... Toi ?"

Moi-même, j'ai du mal à y croire. Mon esprit ne veut point y croire. Mais mon cœur... Mon cœur me dit que c'est elle. Je ne sais pas quoi choisir. Quelle est la raison que je dois suivre ? La logique ou la passion ?

©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Jeu 27 Nov - 21:36


L'homme venait de se retourner. Je le voyais de face, il avait de beaux yeux bleus et des cheveux blonds en batailles comme je les aime. Il était assez imposant et il avait l'air dans ses pensées juste avant que je ne vienne le déranger . J'avais dû le surprendre en prenant la parole d'un seul coup. Sinon, je le voyais sortir quelque chose de son sac. Il s'agissait d'un objet rond. Etrangement, cela me disait quelque chose, mais pourquoi le montrer à moi ? C'est alors qu'en m'approchant légèrement du blondinet, je pouvais le reconnaître. Il s'agissait d'un orbe et pas n'importe lequel. Celui-ci appartenait au dragon et techniquement, si personne ne l'avait perdu, il y a de cela des millénaires... Je l'aurais en ma possession et non cet homme. C'était attirant, attrayant... Je souhaitais le toucher... Mais je ne le pouvais pas, ce n'était pas poli, car l'objet en question ne m'appartenait pas, mais à son propriétaire d'en ce moment. A mon avis, c'était cette aura, que j'avais sentis depuis le départ et que me forçait à le chercher à chaque fois que je le sentais vraiment proche de moi. Comme pour cette fois-ci.

Puis des mots me sortirent de ma rêverie. On venait de dire mon prénom alors, que je ne m'étais pas présenté et personne ne m'avait appelé. Nous étions seul dans cette partie de la plage. Personne pouvait venir nous déranger ou faire du bruit. On se trouvait au calme. Il me demandait si c'était bien moi. J'étais déconcerté... La sensation que j'avais depuis le début, ne faisait que s'accentuer. J'avais reculer de quelques pas. Non pas, par peur, mais parce que j'étais stupéfaite. Plein de sentiments étrange passé au travers de mon corps... Putain, que m'arrivait-il. Est-ce qu'il avait pareil que moi, ou … Non, ce n'était pas l'orbe que je sentais depuis le début, mais lui... De qui, il pouvait s'agir pour me connaître. Quant à moi... Je ne savais rien de lui.

Enfin... Je disais ça... Mais je savais déjà qu'on était lié... Je ne pouvais m'en défaire, non je venais de me souvenir qu'on m'avait dit un jour. Qu'il existait des immortels avec un élément qui leur était propre. De plus ils étaient accompagné des gardiens qui devaient possédé les mêmes pouvoirs. S'il s'agissait bien de ceci... Alors la personne disait vrai, parfois c'était puissant... Je regardais ailleurs comme si je souhaitais échappé à son regard sur moi, mais c'était plus fort que moi...


Oui... Je suis bien Anna... Mais vous ? Qui êtes-vous ?

Je fermais un instant les yeux avant de les ouvrir à nouveau. Je me rappelais de certains rêves. Des rêves qui me montrait cette personne. Pourquoi est-ce que je faisais que de m'en souvenir. Voila que ma réponse était complètement idiote. Je ne l'avais pas chercher, me disant que c'était un rêve prémonitoire et que je le rencontrerais comme ça d'un seul coup.

Vous êtes … Apparus dans mes rêves, il y a bien longtemps... Je me disais que si cela devait vraiment arrivé, cela … se ferait d'un seul coup et j'avais raison. Vous êtes réel...

Je m'approchais à nouveau de lui et je posais mes mains sur ses joues. C'était instinctif, d'ailleurs, je me reculais directement après avoir vu mon erreur.

Je... Pardon, je n'aurais pas du vous toucher, sans crier gare.

©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Viktor Gaido


avatar

Messages : 35
Est arrivé(e) le : 26/11/2014

PERSONNAGE.
Race: Immortel de l'eau
Amour: Je dois la trouver...
Informations:

MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Sam 29 Nov - 15:49



Elle se trouve en face de moi, et l'orbe attire un peu son regard. Connaîtrait-elle l'objet que je tiens dans ma main ? Les informations que j'ai eu le droit, et qui m'ont fait souffrir des années durant lors de mon sommeil, pourront être expliquées ? Tous ces maux de tête cesseront-ils à cause des souvenirs que je n'ai pu trier ? En sa présence, chaque souvenir qui me faisait temps souffrir était plus qu'un mauvais mal passé.

Cependant, toute cette mélancolie en laissait une autre à la place. Pas de la douleur au niveau des morts et des actes que je n'ai pas eu le courage d'intervenir, mais de la douleur sentimentale, des regrets amoureux. J'ai passé ma vie à batifoler, draguer, coucher, avoir des relations sans prise de tête derrière. Toute ma vie, je l'ai passé à être un bourreau des cœurs à cause de mon apparence, et celle que je vois en face de moi est la personne que j'ai tant recherchée. Comme si... Comme si mon corps la réclamer auprès de moi, comme si elle était l'origine d'un vide qui m'as pris depuis le contact avec la relique. Ses émotions, ses sentiments, et même le peu de souvenirs qu'elle a étaient dans ma mémoire, et passent à travers mon corps entier.

Elle me regarde, et répond bien que son nom est Anna. C'est elle. C'est vraiment elle. Dans ma tête, des émotions explosent de gauche à droite, tel un chaos incontrôlable et inhumain. Tristesse, colère, joie, déprime, anxiété, tout y passe. Je veux la prendre dans mes bras, tout lâcher ce que je porte en ce moment avec mes mains, et me confier à elle tout mon malheur. Je ne sais pas si elle comprenait tout, mais je la veux auprès de moi. Elle me complète, j'en suis certain. Je dois décliner mon identité, car je veux que l'un et l'autre, nous savons à qui parler en cas de besoin.

"Je... Je suis... Je suis Viktor Gaido... Euh non ! Pour toi, il vaut mieux mon vrai nom. Fyrstr... Viktor Fyrstr."

"Gaido" est le nom de famille que j'ai emprunté à ma dernière compagne. Nous étions mariés, mais aucune descendance. Le principe d'avoir des enfants ne me réjouissait guère. J'ai trop subi pour ne serait-ce qu'apprendre de bonnes choses à un enfant.

Anna me dit ensuite que j'étais apparu dans ses rêves, il a fort longtemps. Quel âge a-t-elle exactement ? Plus ou autant que moi ? J'en ai que faire, car elle peut m'aider pour une multitude de choses.

Elle pose ses mains sur mon visage : que cherchait-elle à faire ? Lire dans mon esprit ? Ressentir quelque chose en moi ? Ou cherchait-elle du réconfort, de la chaleur, ou l'immense besoin de me toucher, pour s'assurer tout comme moi que ce n'est pas un rêve ? En tout cas, le contact est réel. Je sens sa peau délicate effleurant la mienne, ses doigts sont fins et adorables. Je veux tenir sa main, et prendre l'autre. Je le veux terriblement.

Mais, elle enlève ses deux contacts chaleureux, demandant pardon pour son acte qu'elle considère impoli de sa part. Je peux avouer qu'à ce moment-là, je perdais une partie de moi. Cette fille me donne quelque chose qui me manquait depuis longtemps. Son contact, je le veux. Encore et encore. Je le désire plus que tout le reste. Et sans réfléchir, mes mains attrapent les siennes. Je rougis légèrement, au vu de mon acte insensé. Puis, je prends l'une de mains à mon visage et l'autre sur mon cou. J'aime cette sensation, et celle-ci est particulière. Je me sens apaisé.

"Non... Tu peux... Tu le peux quand tu as envie... Car... Car..."

Les mots me manquent, car l'émotion intense qui se trouve au plus profond de moi, me fait éclater en sanglots, et me fait effondrer sur le sable chaud, les deux genoux en premier. J'essaye de la regarder, mais je n'y arrive pas. Mes larmes brouillent mon champ de vision.
©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Ven 23 Jan - 12:25



Lorsqu'il se présentait, il me disait qu'il s'appelait Viktor Gaido. Sauf que juste après, il me racontait que pour moi, il fallait mieux que je sache son vrai nom de famille. Du coup, ce n'était plus Viktor Gaido que j'entendais, mais belle et bien Vikor Fyrstr. Je plissais les yeux n'y comprenant plus rien du tout. Pourquoi mentir aux autres personnes alors, qu'il pourrait très bien le dire à tout le monde sa véritable identité ? Puis dans la logique, nous changeons le prénom et le nom, si on ne désire vraiment pas se faire remarquer ou reconnaître depuis le temps que certains existent. Avait-il un secret quelconque qui l'empêchait réellement de dire qu'il était ? Je n'en savais rien du tout, mais j'apprendrais à le connaître petit à petit. Je savais déjà que nous étions liés peu importent ce qu'il pouvait nous arriver.

Bien sûr, je l'avais touché avant même de réaliser ce que je faisais et aussi tout en parlant. Au moment même ou je l'avais lâché et que je m'étais excusé, celui-ci avait attrapé mes mains. Pourquoi faisait-il ça ? J'étais surprise de le voir avec des rougeurs à son visage. De plus, je sentais mes mains se retrouvaient à son visage et l'autre à son cou. Que voulait-il que je fasse réellement ? Je ... Je ne savais pas du tout quoi faire. J'étais totalement dépourvu de tous mes sens et de ma capacité de réfléchir convenablement. C'est ce que je me disais en ce moment-même. Cet homme me disait que je pouvais, mais quand il voulait finir sa phrase, il se mettait à pleurer et il se retrouvait avec les deux genoux au sol sur le sable chaud et fin. Je ne sentais plus de contact avec lui et ... Que pouvais-je bien faire pour l'aider ? Je fermais un instant les yeux et je me baissais pour le prendre dans mes bras. Je le serrais instinctivement contre moi... C'était ridicule, mais avec mes rêves et lui qui semblait me connaître grâce à l'orbe... C'était une sensation étrange, mais agréable à vivre.


Enchanté de... vous connaître Viktor.

Je ne savais pas quoi lui dire. Non... Sauf que je venais d'embrasser son front et je tentais de le bercer du mieux que je le pouvais. Je chantais une chanson et lorsque j'avais terminé au bout de cinq minutes, j'espérais qu'il se serait calmé. Ce que je ne me rendais pas compte, c'est qu'il avait sa tête contre ma poitrine. Après tout, j'étais un peu plus haute que lui pour le coup et je lui faisais un câlin avec mes bras autour de sa tête pratiquement. Tout ce que je faisais, ce n'était pas à le prendre mal ou avec des quiproquos... Bon d'accord, pas cette position étrange ou deux étrangers à peine rencontrés, se tenaient l'un contre l'autre et nous étions ... En maillot de bain, tous les deux. Ce qui voulait dire que nous étions presque nus. Sauf que je ne souhaitais pas le lâcher. Non, pas maintenant.

Si vous avez besoin de parler... Je peux vous écouter. Je n'aime pas voir des personnes malheureuse.

Je m'écartais enfin un peu de lui et je venais lécher une de ses larmes qui coulaient le long des ses joues. Ouais, je venais de faire une chose irréprochable et la qui pouvait porté vraiment à confusion.

Je ne peux m'empêcher de vous toucher maintenant que vous êtes bien réel... Navré si je fais des choses étrange et qui puisse vous déranger. Il ne faut pas hésiter à me le dire...

Au moins, il pouvait respirer maintenant que j'étais légèrement éloigner de lui, mais j'avais toujours mes bras autour de sa tête pratiquement.

©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Viktor Gaido


avatar

Messages : 35
Est arrivé(e) le : 26/11/2014

PERSONNAGE.
Race: Immortel de l'eau
Amour: Je dois la trouver...
Informations:

MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Sam 24 Jan - 19:01



Pourquoi ma faiblesse se montrait à ce moment-là ? Pourquoi devant elle ? Est-ce que c'est finalement la fin de mon long voyage ? Ou parce que les souvenirs les plus horribles que j'ai au plus pur que j'ai en moi refont surface ? Mon village natal... Celle qui m'aimait... Scylla... Tout revenait à moi en seul coup, et c'est pour ça que je me retrouve sur le sol, en train de pleurer tel un gamin qui s'est écorché pour la première fois.

Mais... Je sens à présent une présence autour de moi. Pas dans ma tête, non. Mais bel et bien qui m'entoure, qui m'étreint. Une voix se fait même entendre au même moment, disant qu'elle est enchantée de connaître mon nom. Puis, une sensation légère, douce, et agréable se fait au-dessus de mon front. Cette sensation... Je ne peux que la connaître. C'est un baiser. Un baiser sur le front. En plus de ce réconfort, un air mélodieux s'entend à présent. Une berceuse ? Une comptine ? Étrangement, je connaissais cet air. C'était une vieille berceuse, que l'on me le chantait lorsque mon père et... Mon père... Cette ordure.

Grâce à cela, j'ai pu peu à peu ravaler mes larmes. Petit à petit, mes hoquets causés par mes pleurs s'atténuaient, et disparaissaient. A présent, seul le chant marin de l'eau et du vent s'entend. Mais je remarque aussi une autre chose : ma tête se trouve entre ce que j'appelle, "le premier endroit interdit" pour un homme qui vient de rencontrer une femme. Est-ce à cause de sa taille ? Où ne fait-elle tout simplement pas intention dans la posture qu'elle se trouve avec moi ?

Anna me dit simplement que je peux m'ouvrir à elle. Et aussi, qu'elle n'aime pas voir les gens tristes comme moi. C'est rassurant d'entendre ces mots, voire même d'entendre sa voix simplement. Elle s'écarte de moi et au moment où je me relève, elle lèche l'une de mes larmes qui est restée sur le bord de ma joue. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Est-ce pour montrer qu'elle sera là pour moi ? Cependant, cela me fait légèrement bizarre, mais rien de spécial. Ce n'était pas un geste méchant, ou on peut faire des allusions, ce n'est juste que de l'affection. Elle s'excuse de son geste qui peut paraître irréprochable, surtout qu'elle pense à le faire à un inconnu, du moins, ce n'est plus trop le cas. Elle connaît ma véritable identité.

Je me lève alors complètement sur mes pieds, essuyant encore mes yeux humides, et posant ma main à l'endroit où elle a léché. Au passage, mes rougeurs sont un moyen de montrer que ce geste m'a touché. Je la regarde droit dans les yeux, ces mêmes yeux bleu azur du ciel de ce jour magnifique, et je lui dis ces paroles.

"Vous... Pouvez faire ce que vous voulez. Et je ne vous trouve pas étrange non plus. Ce que vous m'avez fait, c'était... Extrêmement gentil de votre part."

Non, je devais faire plus à ce moment, il fallait que je brise cette sorte de glace, de miroir invisible et qui ne reflète qu'une partie de ce que je suis vraiment. À bas les formalités, il faut que je lui dise.

"Anna, pardonne-moi pour la suite, mais c'est la première chose que j'aurai dû faire..."

Sans crier gare, je m'avance vers elle, et pose mes lèvres sur les siennes. Je voulais plus que sentir son baiser sur mon front. Je veux ses lèvres douces et pleines de vie. Mes mains, instinctivement, viennent effleurer ses côtes. L'amour me fait perdre le contrôle de mon corps ? Suis-je si éperdu de sa personne, que j'en viens à faire des actes, et à cesser les mots ? J'espère seulement qu'elle comprendra ce que j'ai décidé de faire, et que cela ne nous mette pas en froid dès le début...
©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Dim 8 Fév - 23:27



Celui-ci venait de se lever et j'en faisais de même. Il essuyait ces yeux et je ne disais pas grand chose. Je le voyais posé sa main à l'endroit ou j'avais lécher un peu plus tôt sa larme et j'en rougissais encore rien que d'y pensée. Je pouvais apercevoir des rougeurs sur son visage à lui aussi. Il devait être tout aussi gêner que moi. A croire que cela nous faisait de l'effet à tous les deux et pas qu'un peu de mon point de vue. Viktor me regardait dans les yeux et il prenait la parole en me disant que je pouvais faire ce que je voulais. Il ne trouvait pas ça étrange ce que je venais de lui faire un peu avant. Je rêvais ou bien il me remerciait ? Rah lala ~ A quoi bon me dire merci alors, que je n'avais rien fait de spécial... Les hommes étaient souvent étrange, quoi que les femmes aussi. Nous étions quitte, je pense, enfin je crois. Puis zut, je ne devais pas me tracasser pour si peu.

Pendant un instant, il y avait un silence qui c'était installer entre nous, sauf qu'il le stoppait en parlant. Il m'appelait par mon prénom et il s'excusait pour... La suite ? Quel suite ? Qu'allait-il se passer ? Qu'allait-il faire ? Je savais juste que c'était la première chose qu'il aurait du faire. Mais de... La je comprenais... Il était en train de m'embrasser sans que je ne m'y sois attendus. J'avais les yeux grand ouvert de surprise et je pouvais sentir ces mains qui semblaient caresser mes côtes. Que devais-je faire ? Prolonger le baiser en y répondant ? Le rompre et partir loin ? Non, mon corps ne souhaitait pas bouger et moi non plus.

Je me décidais à fermer les yeux et je prolongeais le baisé avant de le rompre délicatement. Je posais une de mes mains sur son torse nu et je le caressais doucement, mais sûrement. Je faisais même en sorte d'aller taquiner un de ces boutons de chair rose ~ Tandis que mon autre main se retrouvait dans ces cheveux.


La meilleure solution est de laissé parler notre corps, notre cœur et de se laisser aller du coup.

Je l'embrassais de nouveau et je léchais ces lèvres afin qu'il puisse me laisser l'accès à sa bouche. Je me collais à lui et je faisais en sorte que ma poitrine se retrouve contre son torse et lorsque je venais à bouger. Cela se frottait parfois contre Viktor. J'avais envie de lui et lui aussi.

©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Viktor Gaido


avatar

Messages : 35
Est arrivé(e) le : 26/11/2014

PERSONNAGE.
Race: Immortel de l'eau
Amour: Je dois la trouver...
Informations:

MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Mar 10 Fév - 20:40



À ma grande surprise, elle reste près de moi, allant même jusqu'à prolonger mon acte. Tant de sensations, d'émotions et de sentiments se mélangeaient. C'est le genre de choses qu'on ne peut décrire réellement, tellement que cela est subtil, et surtout, magique. C'est comme si je renaissais d'entre les limbes, comme si toute ma vie n'était qu'un simple cauchemar, et qu'elle était ma Morphée, là venue pour me réveiller.

Puis l'instant romantique s'arrête lentement, doucement, et reprend de nouveau lorsqu la main d'Anna se pose sur mon torse nu. Sa main caressait avec une lenteur, mais une assurance, que n'importe quel homme pourrait apprécier ce geste si intime. D'un côté, un homme pourrait aussi commencer à sentir ses pulsions "animales" ressortir, celle de l'envie, du désir de l'autre. En plus de cela, Anna titilla mon extrémité de chair, au niveau de mes pectoraux. Je peux dire que cela m'a légèrement excité, c'est un endroit que peu de personnes connaissent pour réveiller le mâle qui sommeille en chacun des hommes.

Tout en caressant mes cheveux, elle me dit de me laisser aller, de briser mes liens qui m'enchaînent encore à la retenue. Je ne voyais pas vraiment au début, même si mon baiser et mes caresses n'étaient qu'un prémisse de ce que je pouvais faire si je ne respectai pas mes limites.

Puis, un baiser d'une douceur angélique se dépose sur mes lèvres. Quelle heureuse sensation que je ressens une nouvelle fois. Ses lèvres si charnues, si pleines de vie, à croquer, je dirais même. Puis, je sens à présent quelque chose... De familier. Comme si... Sa poitrine... Je sens sa poitrine compressée sur mon torse, je sens sa présence plus proche de moi, mais pas seulement. Sa langue cherchait un accès depuis le début à la mienne, ce que je fais dès à présent, laissant le passage à la sienne.

Lorsque Anna bouge, sa poitrine fait la même chose sur mon corps. Quelle sensation... À quand cela remonte-t-il ? Quand était-ce ? Je n'arrive plus à savoir, c'est comme si cela était loin de mes souvenirs, à l'époque où je sillonnais les terres.

Mes mains restent sur les côtes d'Anna, mais descendent pour aller toucher ses délicates fesses, que je prends lentement en poigne. Moi aussi, mon corps allait naturellement auprès d'elle, voulant d'elle au plus proche de moi. Ma passion envers elle grandit de plus en plus. Mais, je m'arrête de jouer avec sa langue, et lui dit.

"Si on venait à le faire... Faisons-le ailleurs que sur du sable. Comme... Sur l'eau ?"

Je ne sais pas si elle le prendra mal, mais je préfère rester honnête avec en tout point. Après, je laisse parler mon corps pour moi maintenant...

©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Lun 16 Fév - 16:33



Viktor me faisait un passage pour que ma langue puisse entrer dans sa bouche. Ce dont je profitais afin de pouvoir titiller sa langue sournoisement. Je la mordillais par moment, afin que cela ne reste pas toujours pareil. Changer de temps en temps, c'était très bien. Sinon petit à petit, je pouvais sentir ses mains descendre le long de mes côtes et ils se retrouvèrent sur mes fesses. D'ailleurs, celui-ci les avait empoigner avant de rompre ce magnifique baiser sensuelle entre nous deux. Il prenait la parole en disant qu'on serait mieux à le faire dans l'eau plutôt que sur le sable. Dans tous les cas, cela m'était complètement égale pour le lieu.

Je souriais et je prenais sa main sans rien dire. Je l'emmenais avec moi dans l'eau et nous étions assez loin pour que personne ne puisse réellement voir ce qui allait suivre entre nous deux. Je ne l'avais jamais réellement fait ici et je ne me sentais pas très à l'aise même si je pouvais respirer comme si de rien était sous l'eau. Je le regardais et je me décidais de l'emmener vers les rochers. Il n'y avait personne et je sortais de l'eau.


- Je ne suis pas sur d'être à l'aise dans l'eau pour le coup... Du moins... J'ai pas envie d'avoir de l'eau dans la bouche pour faire certaines choses.

Je rigolais un peu et je lui tendais ma main pour qu'il puisse venir me rejoindre. Il suffisait un peu plus dans les rochers pour qu'on puisse le faire tout en prenant notre temps. Je souhaitais découvrir son corps sous mes caresses, ressentir de nouveau son corps contre le mien.

- J'espère pour toi que cela ne te gêne pas cet endroit... Il n'y a personne du tout.

Je devais bien avouer que je stressais un peu sur le fait qu'il veuille tout faire dans l'eau...

©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Viktor Gaido


avatar

Messages : 35
Est arrivé(e) le : 26/11/2014

PERSONNAGE.
Race: Immortel de l'eau
Amour: Je dois la trouver...
Informations:

MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Lun 16 Fév - 19:57



Le baiser langoureux qu'on avait échangé était d'une sensation incomparable. Même si elle me mordillait de temps à autre, cela se voyait, même, je sentais qu'elle était attirée par moi. Je ne sais pas ni pourquoi, ni comment. Est-ce le lien particulier que j'ai, qui se répercute contre elle ? Ou avait-elle aussi un "vide" ? Dois-je lui demander dès à présent ? Ou... Non ce n'est pas important. Ce qui l'est, par contre, c'est d'être enfin à ses côtés.

Après lui avoir suggéré d'aller dans l'eau pour pouvoir passer au niveau suivant, elle prit ma main et ensemble, nous entrâmes dans l'eau. Mais, elle me guida à présent vers des rochers. Un récif, sans doute. C'est vrai : quand j'y repense, le faire dans l'eau m'aurait demandé d'être concentrée sur le maintien de ce qu'on fait, en plus de le faire. Je suis un homme, après tout. Alterner des tâches, je peux, mais pas simultanément.

Elle m'expliqua même, voire elle s'excuse de ne pas pouvoir suivre ma suggestion, de peur que l'air puisse manquer et qu'on se retrouve à boire la tasse. Je lui souris.

"Je ne t'en veux pas pour si peu. Ça arrive de dire une bêtise, non ?"

Je veux qu'elle sache que je suis quelqu'un qui pardonne beaucoup. J'ai vu assez de choses pour savoir quand pardonner et pourquoi pardonner. Je veux instaurer une confiance entre nous deux, même si nos actes l'ont déjà fait à notre place.

Elle me rigole dans la suite, puis tend sa main vers moi. Je la prends tout naturellement, et je la suis en-dehors de l'eau, vers l'endroit qu'elle désirait. Les vagues étaient calmes, sans remous. Aucune écume n'était présente, et les rochers étaient lisses, intacts, polies par le sel marin de l'air.

Je la regarde dans les yeux, et elle me questionne sur l'incommodité du lieu, même si personne ne se trouvera ici dans la suite de ce qu'on entreprendra.

"Non pas du tout. J'ai pu connaître des lieux bien plus exotiques qu'un morceau de récif. Mais je peux te montrer qu'on ne risque rien..."

Je commence à palper son cou de ma main. Mon autre main commençait à caresser le ventre mis à nue de ma compagne, tandis que mes lèvres cherchait le lobe de son oreille. Je le mordillais légèrement pour pouvoir lui donner un petit coup d'excitation.

Je voulais voir à quel point je pouvais aller avec elle, jusqu'à, je pouvais m'arrêter. Je pense qu'il maintenant trop tard pour faire machine arrière sur nos actes. Quand j'entreprends, je dois terminer, jusqu’au bout.

©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Ven 27 Mar - 11:41



Ce cher Viktor ne m'en voulait pas du tout pour le fait que je pouvais dire des bêtises. Il me l'avait bien fait comprendre au part avant et je souriais lorsqu'il prenait ma main. Je l'aidais à sortir de l'eau et nous étions sur des rochers. En plus de ça, nous étions cacher de la vue des autres personnes. Nous pouvions faire autant de bruit que nous le souhaitons, personne ne nous entendrait. C'était un endroit magnifique, même si c'était simple et sans décoration. Les vagues se cognaient contre le récif et cela faisait un peu de bruit, mais tant mieux. Enfin, je ne savais pas trop si je devais dire réellement tant mieux, l'eau pouvait très bien atterrir sur nous, quoi que non, nous étions pas mal en hauteur quand même.

Vik' me disait que cela ne le gênait pas du tout. Il avait connu de meilleurs lieux, mais il me comptait me prouver que nous risquions rien ici. Je souriais et je rigolais pratiquement sur le coup, mais je me retenais assez facilement. Ma respiration commençait déjà à s'accélérer un peu lorsque celui-ci se mettait à palper mon cou et qu'il caressait mon ventre de son autre main. Je lâchais un petit soupire de plaisir lorsqu'il mordillait lobe de mon oreille. Il commençait à m'exciter et il semblait vraiment bien connaître les points faibles d'une femme. Je me mordillais un peu la lèvre et je le regardais. Je me collais contre lui et je plaçais une jambe entre les siennes. Je faisais en sorte que mon genou frotte ce qui se trouvait à son entre-jambe. Nous étions sur le point de réellement passer à l'action petit à petit et nous allions passer d'agréable moment ensemble.

Je léchais ces lèvres délicatement et je l'embrassais fougueusement. Je faisais en sorte que ma langue passe entre ses lèvres et je me trouvais à jouer avec la sienne dans sa bouche. Je frottais ma poitrine contre son torse. Je savais que les hommes pouvaient se montrer facilement exciter, si une femme prenait un peu les devant de cette façon. Je passais une main le long de son dos et l'autre dans ces cheveux. Je le désirais et je lui faisais comprendre qu'il pouvait faire ce que bon lui semblait de moi en ce moment-même. Je le caressais sensuellement et mon genou était toujours en action. Je ne souhaitais pas aller trop vite non plus.


©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Viktor Gaido


avatar

Messages : 35
Est arrivé(e) le : 26/11/2014

PERSONNAGE.
Race: Immortel de l'eau
Amour: Je dois la trouver...
Informations:

MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   Mar 7 Avr - 15:52



D'avoir Anna entre mes mains, d'avoir enfin celle que je recherchais parmi toutes les personnes vivantes, me crée comme un sentiment de vouloir rattraper le temps perdu. C'est comme si, on aurait eu une vie commune antérieure, même si je pense un peu impossible cette théorie. Si l'on devait illustrer au mieux la situation que l'un et l'autre éprouve, c'est l'âme soeur. Le sentiment de compléter l'autre en tout point, à un tel degré que ses pensées et ses douleurs peuvent être ressenties par autrui. C'est plus ce cas-là qui nous correspond.

A mes caresses et à mon acte d'excitation, ma compagne réagissait comme il le fallait. Ce sont de bons endroits pour débuter l'acte qu'on s'apprête à faire. Il faut "piquer" certaines zones, pour réveiller en nous le désir le plus pur de l'autre. Elle lâcha même un soupir de plaisir,  cela veut bien dire que je réussis.
Il faut qu'elle aussi commençait à user de ses connaissances. Elle plaça sa jambe en les miennes, pour que son genou puisse caresser mon entrejambe. Bien évidemment, elle toucha ce qui me sert d'appareil reproducteur.
Plus nos actes se faisaient, plus le plaire montait en moi. Je crois qu'on ira jusqu'au bout tous les deux. Je pouvais presque sentir son souffle sur le long de ma peau, comme le mien sur la sienne.

Puis elle commença à me lécher les lèvres. J'étais un peu surpris au départ mais ensuite, elle fit entrer sa langue dans ma bouche, cherchant à jouer avec la mienne. Quelle sensation agréable de voir qu'elle apprécie de faire ça. Sa poitrine venait percuter mon torse nu. Cette légèreté commençait à m'exciter de plus en plus, et je passais ma main derrière son dos pour sentir la délicate peau qu'elle a. Anna s'occupe aussi du mien, ainsi que de mes cheveux. Elle savait où exciter un homme.

Alors, tout en ayant son genou entre mes jambes au plus haut et le baiser langoureux, j'ouvris soigneusement son haut de maillot de bain pour avoir assez d'espace pour y glisser ma main sur son sein droit. Mais d'abord, je voulais continuer à la sentir près de moi. Ma main fit plutôt un détour vers son fessier pour commencer à le prendre en main. Elle est tellement adorable, que je pourrais garder tout le temps mes yeux sur elle.

©Eikyuu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[NC- 16] Je t'ai tant rêvé, et j'ai fini par te trouver...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PC peu compétant ...
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Tu m'aimes ? Tant mieux. Tu ne m'aimes pas, moi non plus.
» Bon ou mauvais, tant qu'on est loyal, on reste le même.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♥~Lycée Yokai~♥ :: Les archives :: Archives :: Archives RP :: RP Abandonnés-