Un lycée spécialisé dans l'apprentissage et l'éducation des monstres ! ~ [NC-16 #Forum Hentai|Yaoi|Yuri]
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [NC -16] Goya no machiawase [ PV Akio ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aisyuu C. Gosyp


avatar

Féminin Messages : 69
Est arrivé(e) le : 19/01/2015

PERSONNAGE.
Race: Dragonne
Amour: L'amour, en voilà une futilité humaine.
Informations:

MessageSujet: [NC -16] Goya no machiawase [ PV Akio ]   Mer 28 Jan - 18:33

Tu ouvris en grand la fenêtre du deuxième étage, ton appartement situé ici-même, au dessus de la devanture colorée de Candevasia, il y a un peu de tout dans cette boutique, beaucoup de brique à braque de voyage notamment. Seulement pour une fois Candevasia était fermé, on ne sait jamais vraiment quand la boutique est ouverte, c'est cinq jours sur la semaine de 7 avec les nuits qui vont avec, mais tu prends tes jours de repos un peu comme ça par ci, par là jetés dans la semaine, pas plus de deux jours de fermeture néanmoins. Il ne faut pas décevoir les gens qui veulent entrer dans ce petit coin de paradis.

Tu inspiras profondément l'air nocturne, tes yeux roses fixant l'étendue de forêt au loin. Tu savais depuis déjà quelques heures ce que tu allais faire, tu y pensais alors que quelques rares curieux venaient visiter ta boutique cet après-midi, ton sourire jovial en entraînait toujours d'autre. Certains viennent pour le vendeur, ou la vendeuse, d'autres par curiosité, tout dépend des goûts. D'autres pour les bonbons, ou même pour tes services. Tu souriais, tu étais utile, c'était ce qui t'importais. Cette semaine tu avais mis des bonbons en vente, deux exemplaires. Ces bonbons spéciaux et coûteux ont une particularité, ils peuvent soigner une blessure plus ou moins partiellement selon l'importance de celle-ci, mais leur rareté n'est pas une question d'affaire, la potion est effectuée à partir d'ingrédients rares, eux-même coûteux que tu gardent secrets.

Tu avais enfilé une petite robe noire en dentelle, tes mains recouverte par des gants sombres jusqu'au dessus du coude, un nœud noir retenant une partie de tes cheveux en arrière, tu glissais un peu de gloss d'une douce teinte rose sur tes lèvres fines du bout d'un de tes doigts, puis un peu de mascara, rien de plus, rien de moins. Avec ces grands yeux de biche effarée tu attendrirais surement Amarelys elle-même. Quoique.. Elle te verrait surtout comme une proie facile. Tes poings se serrèrent et tu inspiras un grand coup pour te calmer prenant la sacoche contenant ton violon, tu descendis vivement les escalier et tu déboulas au dehors. Restant immobile instant, tu épousas la scène d'un regard circulaire. Un coup de vent souleva un instant ta crinière abondante laissant entrevoir le haut de la marque de fabrique de cette garce. Tu poussas un profond soupire en secouant la tête pour replacer ta crinière correctement à sa place. Tu fis claquer tes talons et te mis en marche, l'esprit aussi noir que celui d'un kitsune délirant.

Tenant d'une main ta robe et de l'autre ta sacoche tu avais ralenti le pas évitant soigneusement les branches des arbres devant ton visage et leurs racines à tes pieds. Tu t'arrêtas au bord d'un lac, inspirant un grand coup. Tu regardas l'horizon un instant, cela fait combien de temps que tu mènes cette existence faussement éternelle Aisyuu.. Cela fais bien longtemps que tu as cessé de compter comme ces stupides humains, tu pousses un profond soupire et sors ton violon te mettant à jouer d'abord timidement, comme pour réveiller les êtres présents en douceur, puis tu te mis à jouer de manière plus profonde, tes notes commençant à porter de plus en plus, le rythme de la mélodie n'était pas entraînant, pas plus que les paroles que tu murmurais en jouant, ta voix ne portant même pas au dessus de la mélodie, les yeux clos tu te laissais emporter dans la musique.

Ton visage était devenu pâle, en fermant les yeux des souvenirs que tu souhaites oublier plus que ta propre existence remontaient, tu cessas de jouer pour fondre en larmes tombant à genoux, arrachant l'herbe, frappant du poing, aucun autre son que celui de ta rage sur le sol, pourtant ce n'est pas la terre qui est fautive de ces souvenirs, c'est ta naïveté et ton envie, l'orgueil y est certainement pour quelque chose aussi. Ah quand tu étais un gamin de 200 ans... Tu poussas un profond soupire les larmes ne cessant de battre ton visage, une expression vide, des yeux ne reflétant même pas la lumière de cette lune ronde. L'astre lunaire semblait presque te narguer, il te regarde de haut comme cela, *cela fait bien plus longtemps que je suis là, succube* pourrait-elle prononcer si elle avait la joie d'obtenir les cordes vocales nécessaires. Déployant tes ailes démoniaques, leur noirceur n'est que reflet de ton âme, ta queue de diablesse fouettant l'air semblable à celle d'un dragon et des cornes comparables à celle des béliers ornant désormais ton crâne, succube. Stupide succube. Ces extensions luisent d'une lueur rougeâtre sous la lumière de la voûte astrale.

Tu posas tes doigts sur la matière solide, tes yeux roses fixant la lune, tu empoignas ta corne la serrant doucement dans ta main, les yeux mi-clos tu te mis doucement à chanter, tes ailes se déployant et se repliant à un rythme régulier, ta queue se balançant de droite à gauche de la même manière. Tu cessas de chanter lorsqu'un bruit retentit dans ton dos, un bruit feutré, mais tu l'avais entendu, ton odorat de chasseur démoniaque porta l'odeur de l'inconnu à tes narines, tu souris en coin de cette manière faussement lumineuse qui t'est propre essuyant tes joues discrètement :

- Alors on vient se faire caresser la fourrure et plus si affinité, garou ?

Tu t'assises dans l'herbe en rangeant ton violon sans fixer une direction particulière, tu ne sais pas où il est, il se montrera si il veut, tu détournas la tête et la reporta sur la lune te remettant à chantonner ton souffle vaporeux formant une brume blanche vite happée par les ténèbres, cette condensation disparaissant dans la nuit. Tu portas ton regard sur la surface illuminée par endroits comme la carapace d'une tortue, un lac, lisse de remous, calme, sans un bruit. L'étendue d'eau glaciale en cet hiver était gelé par endroits mais pas assez pour pouvoir marcher dessus. Tu attrapas ta queue dans ta main ton regard pourpre commençant à sonder les alentours cherchant d'où le loup comptait s'approcher. Ton visage était éclairé par ce sourire innocent et lumineux ironique contraste de tes appendices démoniaques.




Dernière édition par Aisyuu C. Gosyp le Jeu 29 Jan - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: [NC -16] Goya no machiawase [ PV Akio ]   Jeu 29 Jan - 16:47



Goya no machiawase




Il était plus de 22h le couvre-feu étais tomber, mais je n'avais nulle envie de dormir, je n'étais tous simplement pas fatigué. La lune est pleine ce soir, elle éclairé presque aussi bien que le soleil. J'ouvris la fenêtre et passai la tête. Je fermai les yeux pour sentir le vent frais sur mon visage. Je restai comme ça, quelque instant avant de rentrer et fermer la fenêtre. Je décidai de sortir un peu même si ceci est interdit, je m'en fichais après tout. J'en villas un pantalon et pris mon chapeau.

Je sortais de la chambre dans la plus grande des discrétions pour ne pas me faire remarquer. Une fois sortie de la chambre, je me dépêchai de sortir de l'école. Je me dirigeais vers le parc pour être tranquille et être sûr que je ne croise personne du lycée que se soit élèves, comité de sécurité ou même prof. Je voulais être seul. Je fermai les yeux quelque instants histoire d'écouter la nature, elle dégage un son merveilleux à mon goût, le silence le plus beau des sons...

J'étais là, assis à écouter ce merveilleux silence quand un sons surgit. On aurait dit que quelqu'un jouait d'un instrument de musique. Un violon peut-être ? Je me levai donc et suivis le sons de cette douce mélodie. J'arrivais près d'une blonde. Je ne voulais pas la dérangeais alors je restais derrière mon arbre bien sagement. Je pouvais l'interpellai, mais je n'en avais nulle envie, je voulais juste écoutais cette mélodie si bien jouais.


Je la regardais. Je n'avais pas remarqué se détaille et battais des ailes. Elle avait un queux. Ce ne pouvait qu'êtres qu'une démone, mais quel genre de démone je n'en sais rien... Je la regardais quand je marchai sur une petite brindille de bois. La démone s'arrêta de jouais. Je me présentai devant elle en lui tendant un main amicale. Elle se mit à chanter. Je n'en revenais pas en plus de jouais merveilleusement bien du violon, elle chantait aussi bien qu'une déesse. Désolé si je vous ai démangeais, mais vous jouais merveilleusement bien.

Elle s'arrêta brusquement de chanter et passa une question "Alors on vient se faire caresser la fourrure et plus si affinité, garou ?" A qui parlais tels a moi ? Et si c'est le cas comment s'ait-elle que je suis un loup-garou, je ne l'ai encore jamais vue mis a par ce soir. Elle me donne la chair de poule.

Je me relevai et sortie de mon coin plutôt sombre, je m'approchai d'elle tout en la regardant. Je ne savais pas quoi faire. Elle était assise devant moi en train de ranger son violon. Je me présentai devant elle en lui tendant une main amicale.



-Bonsoir ! Désolé si je vous ai démangeais, mais vous jouais merveilleusement bien. Ah désolé, je ne me suis pas présenté. Je m'appelle Akio. Dite moi comment savez-vous que je suis un loup-garou?

LE TEXTE EST A TAPER ICI[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Aisyuu C. Gosyp


avatar

Féminin Messages : 69
Est arrivé(e) le : 19/01/2015

PERSONNAGE.
Race: Dragonne
Amour: L'amour, en voilà une futilité humaine.
Informations:

MessageSujet: Re: [NC -16] Goya no machiawase [ PV Akio ]   Jeu 29 Jan - 19:31

Tu rangeais soigneusement l'instrument à cordes, caressant le bois que tu avais toi-même stylisé, souriant doucement tu pris la main que le curieux tendez vers toi. Ses cheveux ébènes retombaient légèrement devant son visage, cette odeur de bois et de fougères caractéristiques des garous, tu serras doucement ses doigts, attrapas sa joue et caressas doucement sa peau soustrayant doucement sa douce énergie. En lui offrant un sourire de prédatrice tu susurras doucement :

- Je chasse ou j'attire, pour dévorer mes proies d'une certaine manière, je ne suis pas une sirène ou une vampire, je suis une succube, l'être se nourrissant des contacts humains, de la luxure et autres plaisirs partagés, je te couvre de bon temps en échange d'énergie, je connais chaque aura énergétique de par ma longue expérience, ton odeur boisée, tout cela m'a menée à la conclusion du lycanthrope, l'homme se transformant en loup, vulgairement nommé loup-garou ou simplement garou. On me nomme Aisyuu, souvent prononcé I see you, traduit littéralement " je te vois ", à l'origine ça se prononce de manière moins appuyée, mais je n'en ai que faire. Pour finir, certains autres m'interpellent en tant que Cheshire, je te laisse le loisir de m'appeler comme tu le souhaites.

Tu savais que pour animal ayant l'odorat si développé ses instincts seraient vite décuplés à cause de cette aura, cette odeur sucrée que tu dégages, comme un aimant, tu souriais dominante. Tu glissas ta tête dans son cou collant ta poitrine contre son torse nu, ça facilitait la tâche, glissant une main au creux de ses reins tu remontas doucement ta main le long de sa colonne vertébrale léchant son cou avec une infinie lenteur, savourant le goût sucré de sa peau et l’afflux d'énergie nouvelle qui en résultait, tu approchas doucement tes lèvres de son oreilles en reculant dans un chuchotement :

- Me crois-tu ?

Tu n'avais pas lâché sa main, de ton autre main tu caressais sa joue de nouveau, tu passas un doigt sur ses lèvres, et toujours sur ta lancée tu t'approchas attrapas sa mâchoire et pressas tes lèvres contre les siennes. Ce garou avait définitivement bon goût, ce n'était pas une proie immonde, le jackpot. Tu mis fin au contact sans violence rompant l'afflux direct d'énergie, tu y allais doucement, ça ne serait pas drôle de le fatiguer trop vite. Tu enroulas ta queue autour de sa taille caressant doucement sa peau du bout de celle-ci.

Tu lâchas doucement sa main, glissant une main dans ses cheveux, glissant de nouveau ton autre main dans son dos passant tes doigts sur sa peau, sans t'attarder, comme une caresse du vent, tu souriais en coin avant de nicher ta tête dans son cou, déposant tes lèvres sur sa peau, malicieuse tu finis par laisser échapper un petit ricanement, tout ça se passait si vite tu avais déjà jeté ton dévolu sur lui, la faim qui taraude restant rarement inassouvie lorsque tu as ton corps féminin, le garou avait eu la chance d'être ta cible :

- Tu es le chassé pour une fois, un problème mon petit loup ~

Tu approchais ta bouche de son oreilles te léchant les lèvres à la manière d'un loup se lèche les babines, le pressant contre ton corps, prenant ses mains pour les guider sur ton propre corps :

-Tu n'as pas le choix, alors profites mon petit ~

Tu passas ta langue dans son cou avec avidité avant de déposer un baiser sur sa joue, puis d’effleurer ses lèvres. Glissant une main dans son cou tu scellas tes lèvres aux siennes te nourrissant doucement, avec une douceur des mouvements calculés pour être agréable mais intimidant, la proie ne doit pas prendre le dessus, le prédateur chasse, pas le contraire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: [NC -16] Goya no machiawase [ PV Akio ]   Sam 31 Jan - 14:35

J'étais debout devant elle. Elle rangeait soigneusement son violon. Quand elle prit ma main avec un merveilleux sourire. Ses cheveux retombaient, je n'avais jamais vu une aussi sublime créature. Je la regardais dans les yeux quand je me mis a sourire. Elle était si belle, avec de magnifiques yeux roses. La première fois que j'en voyais de si jolis. Je la regardais toujours quand elle prit la parole. Elle disait être une succube, un être se nourrissant, tu contactes humains. Je souriais à ce moment précis, je ne sais pas pourquoi, mais l'envie, l'envie d'elle me montait à la tête.

Elle me disait aussi qu'elle savait que j'étais un lycanthrope a causse de mon odeur boisée. Puis elle se présentait. Elle s'appelait Aisyuu c'est un joli nom. L'envie de l'embrassais me montais de plus en plus à la tête quand elle nicha sa tête dans mon cou, j'étais surpris à ce moment-là, je ne mis n'attendais pas du tout, mais je la laisser se coller a moi. Elle glaisa sa main dans mon dos de bas en haut quand elle commença a lécher mon cou avant de finir me chuchoter ces quelques mots "Me crois-tu ?"

Je n'avais nulle envie de répondre. Je fermai les yeux la laissant faire ce qu'elle voulait. Ma main était toujours avec la sienne elle me caressa la joue avant de passer ces petits doigts sur mes lèvres avant de m'embrasser. Elle avait les lèvres tendres. Elle dégageait un merveilleux parfum. Quand elle s'arrêta. Je n'avais qu'une envie, recommencé, l'embrasser à nouveau...

Elle enroula sa queue autour de ma taille. Et lâcha ma main avant de la glissais dans mes cheveux. Elle m'embrassa sur la peau, mais je voulais a tout pris l'embrasser alors je lui attrapai le menton avant de l'embrasser. Je ne voulais pas m'arrêtais, mais il le failla bien alors je mis un stop a mon baissais et je lui lâchai un petit sourire.

Elle me disait que j'étais et chasser ce qui me fit légèrement sourire, car je la laissais tout simplement faire. Elle me disait d'en profitais et je n'allais pas la décevoir alors je la laissai guider mes mains sur son corps. Quand je me la fis reculer pour qu'elle se retrouve coller à un arbre et je l'embrassais comme si c'était la dernière fois.

-Si tu crois qu je fais te laissais faire jusqu'au bout, tu te trompes
Revenir en haut Aller en bas
Aisyuu C. Gosyp


avatar

Féminin Messages : 69
Est arrivé(e) le : 19/01/2015

PERSONNAGE.
Race: Dragonne
Amour: L'amour, en voilà une futilité humaine.
Informations:

MessageSujet: Re: [NC -16] Goya no machiawase [ PV Akio ]   Sam 7 Fév - 23:51


Tes lèvres étirées d'un sourire sempiternel, tu menais la danse, et tu dois avouer que mener le jeu était grisant. Le lycan était tout bonnement délicieux.. Il allait en prendre plein la vue. Tu caressas sa joue, glissas ta main dans son cou, sur son torse, remontant ta main en suivant le dessin de chacun de ses muscles. Tu souriais grandement, allant pour venir le plaquer contre l'un des grand séquoias. Il se fit soudainement plus ferme, la proie échappait au contrôle du prédateur, le lycan te plaquas qu'on l'arbre attrapant ton menton pour se saisir de tes lèvres. Contact. Souvenirs.

Tu te débats le repoussant avec violence, les larmes se mettant soudainement à couler sur ton visage. Sa fermeté, cette force dans ce baiser, tu posais tes doigts sur tes lèvres, ta queue traînant sur le sol, tu avais repoussé le lycan avec une telle force qu'il s'était retrouvé à terre. Les yeux vides tu te laissais tomber à genoux en sanglotant. Tenant ta tête dans tes mains tu te mises à hurler, tes yeux à présent ternes, dénués d'expressions quelconques :

" Ne me touches pas ! Laisses-moi ! Arrêtes ! "

Tu sanglotes en t'entourant de tes bras en hurlant, les images défilant dans ta tête, le décor se fait flou. Tu continues de pleurer, tu te balances d'avant en arrière essayant de garder pieds dans la réalité. Tu te penches en avant en hurlant de nouveau qu'on te laisse. Tu sombres petit à petit dans la démence la plus totale, tu continues de hurler, les larmes roulant sur tes joues avant de s'écraser dans la fine neige de cette fin d'hiver. Tu te perdais petit à petit dans tes souvenirs.

Devant toi des barreaux de fer, une lame trempée de sang, ses pieds devant toi, ta tête relevée en arrière, tes mains enchaînées dans ton dos, tu pleurais de douleur, elle riait, elle voulait que tu cris, que tu la supplies, et toi tu serrais les dents en sanglotant et gémissant de douleur, mais tu voulais ne pas céder à ses caprices. Elle vint prendre possession de tes lèvres sectionna une de tes mèches roses. Elle était extasiée, elle gardait ta mèche dans sa poche, elle vînt susurrer à ton oreille que personne d'autre ne t'approcherais. Que tu lui appartenais.

Tu repris pieds dans la réalité, tu basculas en avant totalement t'écrasant au sol, tu n'arrivais plus à bouger, une sensation de n'avoir plus d'énergie, tu entrouvris la bouche puis la referma avalant ta salive, tu sombrais petit à petit dans l'inconscience, bien que tu combattes ton propre corps. Tu finis par fermer les yeux la vision floue ayant perdu connaissance.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: [NC -16] Goya no machiawase [ PV Akio ]   Ven 20 Mar - 12:12

Refonte des personnages.

J'archive.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [NC -16] Goya no machiawase [ PV Akio ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[NC -16] Goya no machiawase [ PV Akio ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Akio Furukawa
» Hells Bells [Akio]
» propagande et propagande partisane
» Entrainement pour Chöya. [Akio-Privé]
» Ceci n'est pas une pipe, c'est plutôt un tripe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♥~Lycée Yokai~♥ :: Les archives :: Archives :: Archives RP :: RP Abandonnés-