Un lycée spécialisé dans l'apprentissage et l'éducation des monstres ! ~ [NC-16 #Forum Hentai|Yaoi|Yuri]
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [NC - 16 ans] Que la nature est belle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Filya Hamadry


avatar

Messages : 28
Est arrivé(e) le : 07/03/2015

PERSONNAGE.
Race: Dryade
Amour: Célibataire
Informations:

MessageSujet: [NC - 16 ans] Que la nature est belle   Mar 10 Mar - 20:21


UNE JOLIE FORÊT !


Filya la dryade était arrivée par le bus magique dans cet étrange monde. Elle avait d’ailleurs détesté devoir utiliser quelque chose qui ressemblait à une construction humaine, ce qu’elle pouvait détester cela. Elle ne voulait pas utiliser quoi que ce soit qu'il pouvait avoir un lien avec cette race devenue décadente, depuis le début de l'industrialisation du XIXème siècle. Elle n’était pas si âgée, mais dans le clan des roses de sang, on avait à cœur de raconter l’histoire de la terre, mais vu de leur point de vue. C’était très différent de ce que pouvait être l’histoire humaine dans leur fichu livre. C'était encore une aberration, détruire des arbres pour utiliser de l'encre comme celle des pieuvres pour soi-disant garder leurs connaissances. Il y avait l’excuse du recyclage également, ou comment s’acharner sur un reste de nature qu’ils finiront par jeter après cinq recyclages. Plus les humains tentaient de bien faire, plus c’était pire. Au départ, ils étaient peu nombreux, maintenant, ils pullulaient sur la planète à risquer la vie de tous, de la nature et de son peuple. Elle avait eu l’impression en quittant la forêt amazonienne d’abandonner son clan, son peuple et la cause qu’elles défendent. C’était drôlement triste, mais elle ne pouvait pas passer à côté de l’invitation de cette femme à venir dans ce nouveau monde. Peut-être que cela allait être quelque chose d’intéressant ?

Quoi qu’il en soit, la créature de la nature ne resta que très peu de temps en ville après le portail, elle avait eu envie de détruire le bitume, et de faire apparaître plus la nature dans cette cité de style humaine. À la place et histoire de ne pas s'afficher dès les premières secondes de son arrivée, elle fuit à la place en pleine nature. Elle en avait besoin, la sensation de ses sabots sur le dur sol bétonné était une horreur. Elle avait besoin de la tendresse de la terre meuble, de la caresse de l’herbe contre la corne de ses fins sabots et le vent contre son visage. Elle se déplaça à toute vitesse en passant par le monde des esprits en plongeant dans un pauvre arbre emprisonné autour du béton. Ce pouvoir lui permettait de voyager sur de grandes distances à toute vitesse en ne connaissant pas nécessairement la région. Elle finit alors par arriver au milieu d'une luxuriante forêt. Elle semblait être accueillante, les esprits apaisés, et elle ne risquerait pas d'être dérangé par des importuns. Cette partie de la forêt semblait être assez sauvage, pas de chemin.

Filya semblait devenir radieuse dans cette forêt, un peu moins chaude que sa maison natale, mais c’était vraiment ici qu’elle pourrait vivre. Elle ne put s'empêcher d'aider à faire pousser de jolies fleurs, de petits arbres avec leur feuille toute mignonne à l'aide de menues énergies. Elle venait presque de s'auto-désigner gardienne de la forêt, mais elle devrait pour cela connaître bien mieux la forêt. Elle aurait pu demander aux esprits, mais elle voulait être légère pour le moment. Elle se laissa alors guider à travers la forêt en prenant des chemins aléatoires. Elle se laissa guider donc au milieu de la nature, qui semblait la laisser passer pendant ses pérégrinations. Elle ne laissait presque aucune trace, la discrétion était comme une seconde nature chez elle.

La dryade arriva alors par hasard devant un immense lac, elle voyait à peine la fin de l’autre côté de la rive. L’eau était très claire, agréable à regarder. Le reflet de la forêt et la présence de personnes ne la laissa pas indifférente. Elle laissa alors ses vêtements faits de feuilles, de lianes et d’écorce se retirer lentement. Elle était en général nue dans la nature, mais elle savait le côté tatillon de certaines races à propos de la nudité. Elle trouvait cela stupide, mais en même temps, elle essayait de ne pas être trop loin de la nature, mais cela ne serait que pour peu de temps. Elle n’avait guère l’habitude de porter un maillot lorsqu’elle allait se baigner. Elle détestait toute forme de création humaine, alors ce fut très naturellement qu’elle s’avança lentement en effleurant la surface de l’eau à l’aide de la main. Elle rentra petit à petit dans l’eau sans guère modifier ou réagir à la froideur de l’eau. Son corps devenait brillant à force de devenir mouillée. Un visiteur pouvait admirer les courbes de ses tatouages sur son corps nue qui rentra jusqu’à la taille. Elle souriait largement en observant l’eau, la nature, les arbres, la cascade au loin qui faisait légèrement de bruit. Elle s'y dirigea en fermant les yeux, ses très longs cheveux toujours en une immense queue-de-cheval nouée dans son dos. Elle ferma les yeux en relevant son visage et profiter de la douce cascade en levant les mains contre le débit de l’eau.

∆ RadioEuphoria for Prism

Revenir en haut Aller en bas
Duncan Mugetsu


avatar

Masculin Messages : 85
Est arrivé(e) le : 29/09/2014
Age : 22
Localisation : Devant un appareil avec de la connexion (mais oui mais oui :3)

PERSONNAGE.
Race: Mi-humain, Mi-dragon
Amour: Je ne sais pas ce qui se passe...
Informations:

MessageSujet: Re: [NC - 16 ans] Que la nature est belle   Dim 15 Mar - 0:35



Que la nature est belle
Le réveil de Duncan avait sonné plus tôt que prévu. "Quel idiot !", se disait-il. "J'aurai dû l'enlever déjà hier soir. Et zut ! Une journée qui commence bien !". Et oui, le dimanche était le jour le plus important pour lui. Le jour du repos, ou du Seigneur pour certaines personnes très croyantes à une religion, mais laquelle... Duncan n'est pas le genre de personnes à croire cela, même s'il pense que le Monde n'est apparu d'un simple coup de tête, comme les étoiles.
Il arrêta de réfléchir dans son lit, et se releva, pouffant un peu au passage à cause du petit effort pour se retrouver debout. Il se gratta un peu le visage, se donna quelques claques pour se réveiller. Il était juste en caleçon de nuit, et sans ses lunettes, sous sa forme d'hybride. Cheveux à moité rouge et noir, queue de dragon, regard différent. Mais il reste Duncan, celui qui se contrôle. Son autre lui, il sait que c'est sa partie dragon, son côté sauvage.
Il se déplaça vers son frigo pour y trouver ne serait-ce qu'un bon petit déjeuner. Mais absolument rien ! Que du maigre lapin ! Superbe journée pour un demi-dragon. Duncan pensait que le destin en avait après lui à ce moment-là. Il haussa tout de même les épaules et se prépara le lapin comme repas léger du matin. Après l'avoir mangé en très peu de temps, il se demanda ce qu'il pourrait faire aujourd'hui.
La forêt lui manquait. Ces grandes étendues mystérieuses, offrant des cachettes dans chaque recoin, des points d'eau où l'eau est pure. Là où les animaux de la forêt pouvaient s'épanouir en toute tranquillité, tout comme lui. Tous ces sentiments faisaient remonter une nostalgie en lui. Et pourquoi ne pas sortir dehors, et se ressourcer un peu ?

Duncan se leva et va en direction de la douche. Il ne voulait pas sentir mauvais au milieu d'un lieu pur. Même si avant, il était souvent sale dans sa forêt d'enfance. Il se doucha assez rapidement et s’habilla de ses habits habituels, les mêmes qui portent à chaque fois, en quelque sorte. Quel manque d'originalité de sa part. Il faut dire qu'il s'en soucie point. Une fois arrivé à la forêt, il se débarrassera du surplus.
Une fois les vêtements portés, il se dirigea vers la porte, la ferma derrière lui et se dépêcha d'aller à la forêt la plus proche. Il y entra sans difficultés, car bizarrement, ce dimanche était très clame dans les rues de la dimension Merveille. Aucune circulation, ni encore moins de passants. Il faisait beau, donc Duncan se disait qu'ils étaient tous à la plage ou la piscine.

Une fois dans la forêt, il se déplaça un peu à travers pour découvrir le coin. Quelques sentiers perdus s'y trouvaient, des arbres aux feuilles vertes comme l'herbe s'y trouvaient. Puis peu à peu, les sentiers disparaissaient et laissaient place à un sol vert uni, sans imperfection. Tant de souvenirs de l'enfance de Duncan revenaient à la surface. Son père et sa mère, soit les bons moments. Le reste n'était que des moments douloureux, lorsqu'il n'arrivait pas à s'intégrer.
À travers la forêt, il errait sans réel but à présent, convaincu que de venir ici n'a été qu'une perte de temps. Mais, cela ne fut pas le cas. Un sentiment étrange prenait part dans son corps. Il se sentait attiré vers une direction. Il voulait savoir ce qui se passait là-bas. Il avança doucement vers cette sensation, et au fur et à mesure, il pouvait sentir l'odeur légère d'une personne. Quelqu'un était passé par ici, donc ce lieu n'est pas si inconnu pour quelqu'un.

Suivant à la trace, cette odeur, il apercevait un sentier de fleurs variées. Duncan s'accroupit devant et les regarda de plus près. Elles semblaient si inhabituelles, mais tellement jolies et odorantes. Mais l'odeur de la personne pouvait se sentir aussi sur les pétales de ces plantes. Il se leva et continua son chemin. L'odeur partait un peu dans tous les sens. On dirait que cette personne se laissait guider par ses envies, son instinct aussi. Petit à petit, les arbres devenaient moins nombreux, laissant peu à peu la place à un énorme lac. Duncan voulait voir sa dimension, mais les lignes de terres manquantes dans l'horizon indiquaient que cet endroit était bien au-delà. Un bruit de cascade pouvait s'entendre de là où il se trouvait.
Puis, Duncan remarqua des vêtements sur le sol. Vert comme l'herbe, ils auraient pu être piétinés si l'hybride n'avait pas fait attention. Mais, l'odeur de la personne se faisait plus fort, plus intense. Il tourna sa tête dans la direction présumée, et il fut surpris de voir une femme au loin, sous une cascade.

Il se rapprocha, toujours restant sur la terre. Plus son chemin s'écourtait, plus il s'apercevait qu'elle était nue. Il aurait dû le savoir ! Les habits sur le sol étaient les siens ! Mais il était trop tard à présent. Il pouvait voir les formes de cette magnifique créature aux cheveux longs et verts comme la nature, mais aussi à ses tatouages. Les formes signifieraient-elles quelque chose. Duncan se demandait s'il devait l'aborder. Il hésita as à se mettre à nu lui aussi pour rentrer dans l'eau. Cette dernière lui arrivait à la taille, laissant le haut de son corps visible aux yeux de cette femme.

Il se rapprocha de cette personne, mais avec douceur. Il ne voulait pas paraître intimidant, malgré sa forme mi-humaine mi-dragon. Sa queue dépassait de l'eau. Ses cheveux, noirs d'origine avec un mèche rouge, laissaient place à une chevelure noire et une partie rouge sur le devant et un peu sur la côte. Il espère ne pas paraître trop étrange face à elle. À quelques mètres près d'elle, il racle un peu sa gorge, avant d'énoncer quelques mots.

"Excusez-moi, j'ai senti votre odeur pendant ma ballade et je n'ai pas su résister à la suivre, par simple curiosité."

C'était les mots justes, pour une fois. Sans balbutiements, ni de mensonges. La vérité en elle-même. Duncan pense gagner quelques points pour ce dialogue.


Revenir en haut Aller en bas
Filya Hamadry


avatar

Messages : 28
Est arrivé(e) le : 07/03/2015

PERSONNAGE.
Race: Dryade
Amour: Célibataire
Informations:

MessageSujet: Re: [NC - 16 ans] Que la nature est belle   Lun 16 Mar - 20:07


UNE JOLIE FORÊT !


Alors que Filya était en train de profiter de l’eau fraiche sur son corps, elle soupira d’aise en se sentant bien ainsi. Elle avait les tétons qui pointaient avec son corps galbé, la fraicheur comme la chaleur lui faisait beaucoup d’effets. Elle rouvrit les yeux en laissant lentement glisser le long de son corps ses bras, tandis qu’elle sentit la présence dans la forêt d’un être étranger. C’était la forêt qui venait de la prévenir, les plantes parlaient bien plus que ce que la plus part pouvait croire. Elle savait que c’était un mâle, apparemment jeune, et qu’il approchait dans sa direction. Elle sourit largement en prenant une pose glamour sous la cascade, afin de préparer son arrivée. Elle tortilla ses fesses doucement en chantonnant tranquillement.  

La dryade suivit son approche à travers les arbres, les fleurs qu’elle avait aidé à se développer. Les alentours du lac, surtout autour d’elle, étaient magnifiques. Elle s’en servirait peut-être même afin de rendre le lieu plus romantique encore. Elle était surprise par la façon de traquer du mâle qui approchait, il ne semblait pas avoir de difficulté quelconque. Elle sentait qu’elle n’était guère en danger avec lui, mais il avait quelque chose d’animal, cela lui plaisait. Il était de plus en plus proche d’elle, il fit un arrêt tout proche du lac, il venait certainement de trouver ses vêtements. Elle se dit qu’il devait se faire des films et fantasmer encore davantage sur elle en voyant les vêtements, qui étaient davantage des feuilles enlacées dans des lianes. Il venait de la voir, elle le savait, elle le sentait. Il S’approchait lentement de la cascade, alors qu’elle redoublait de tenter de le charmer dans des cambrements et mises en valeur de son corps.

Filya fit comme si elle ne s’était rendu compte de rien. Elle glissa lentement ses mains le long de ses hanches, de son ventre, de sa poitrine qu’elle rehaussa lentement feignant de se laver simplement sous la cascade. Elle se tortilla les fesses en laissant onduler ses grands voir infinis cheveux verts. Ses tatouages ondulaient presque comme s’ils étaient enchantés et bougeaient vraiment sur sa peau. Quand ce mâle lui parla directement, elle fit semblant d’être surprise en se retournant vivement vers lui. Cependant, elle ne cacha pas ses formes, d’ailleurs, elle put découvrir qu’il était nue lui aussi dans le lac. Elle put remarquer qu’il n’était pas humain, en même temps dans un monde comme celui-là, ce n’était guère étonnant. Elle ne semblait guère être étonnée ou prendre mal le fait de s’être fait surprise ainsi. Elle prend      

« Mon … odeur ? En voilà des manières de parler … Me voir ainsi … ne semble pas te troubler outre mesure …   »

Filya avança alors lentement vers sa proie, cet homme. Elle croisa les cuisses en avançant comme une prédatrice sans guère se poser de questions. Elle regarda dans les yeux de cet homme afin de voir si elle lui plait. Elle fit un mouvement de main afin de faire éclore tout un tas de fleur qui libère du pollen comme en été. De douces senteurs se firent sentir alors qu’elle approcha très près du demi dragon, qu’elle gratifia d’une petite caresse contre le torse. Elle était plus petite, plus frêle, mais elle se sent largement assez dominatrice au besoin. Elle sourit largement en se tortillant devant lui.

∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Duncan Mugetsu


avatar

Masculin Messages : 85
Est arrivé(e) le : 29/09/2014
Age : 22
Localisation : Devant un appareil avec de la connexion (mais oui mais oui :3)

PERSONNAGE.
Race: Mi-humain, Mi-dragon
Amour: Je ne sais pas ce qui se passe...
Informations:

MessageSujet: Re: [NC - 16 ans] Que la nature est belle   Lun 23 Mar - 17:02



Que la nature est belle
Le corps de la dryade n'est pas quelque chose qui repousse Duncan. Au contraire, il était comme attiré, charmé, envoûté par la vue du corps nu de cette femelle. Les courbes de son corps d'où l'eau coulait sur le maximum de parcelle de peau de cette femme soulignait encore plus ses traits corporels. Elle chantonnait quelques airs tout en ayant des poses variées mais d'une expression corporelle très prononcée.

Puis,  pendant l'entrée dans l'eau, le demi-dragon observait les gestuelles de la prochaine personne qu'il allait rencontrer. Les mains de la dryade touchaient certains endroits, comme si elle se lavait ou se relaxait sous les vrombissements de l'eau et de ses remous. Ses fesses remuaient aussi, tout comme sa chevelure verte comme la forêt, l'herbe et ses tatouages animés comme d'une volonté propre. Enchantement ou tatouages qui semblent bouger avec le reflet de l'eau ? Duncan lui-même ne peut pas le savoir. Même si ses tatouages dégageaient une aura mystique, il ne pouvait pas déterminer avec précision, car son regard se portait plus sur la belle créature.

D'ailleurs, au son de sa voix plutôt grave pour son âge, celle-ci se retourna avec surprise, n'attendant pas la visite d'un parfait inconnu, se trouvant lui aussi nu dans l'eau comme elle. De plus, elle ne faisait point attention aux formes féminines qu'elle exhibait directement au visuel de l'homme. Celui-ci rougit légèrement à la vue de sa poitrine, mais il se ressaisit pour garder le contact visuel dans les yeux de la dryade. Cependant, à la découverte de Duncan, elle ne semblait pas si surprise que ça,  encore de trouver un jeune garçon dans la situation actuelle.
Ses mots portèrent sur la façon que Duncan a pu la pister. Oui, cela ne peut qu'être le mot juste. C'était la même façon pour chercher à manger dans son ancienne vie. Pour trouver ne serait-ce qu'un petit gibier, le flair d'un dragon doit être assez élevé, encore plus lors des périodes de grand hivers. Puis, elle expliqua que cela ne semblait déranger guère l'hybride de la voir ainsi, nue dans l'eau et au milieu de nul part, loin de toute civilisation.

"Ne vous inquiétez pas. J'ai vu la plupart des choses, d'où ma sérénité. Mais pas seulement. Cet endroit est mystique, comme si toutes les énergies magiques convergeaient à cet endroit."

La femme mystérieuse s'avança vers lui, croisant ses jambes à chaque petite avancé. Semblait-elle attirée par ce qu'il est ? Que cherchait-elle à faire avec lui ? Duncan était prêt comme il se le doit. En un geste, elle fit éclore un parterre de fleurs variées. C'est là qu'il réalisa quelque chose. Elle l'attendait. Depuis qu'il a croisé ses fleurs, elle aussi a suivit son parcours à travers la forêt. Par conséquent, jouait-elle la comédie ? Ou était-elle réellement attirée par sa personne ?
En arrivant à proximité de son corps, elle toucha en esquissant sur son torse une caresse. Son sourire ainsi que son petit mouvement fit sourire le jeune homme. Il se sentait assez grand devant elle, mais il n'est pas du genre à jouer les gros durs avec qui que ce soit.
Il caressa l'épaule gauche de cette fille avec sa main droite, puis les quelques cheveux à sa portée.

"Vous avez tout pour me plaire. Que cela soit le contexte où l'on se trouve, votre abilité, votre beauté  ou je ne sais quoi encore. Vous m'attirez ma chère."


Revenir en haut Aller en bas
Filya Hamadry


avatar

Messages : 28
Est arrivé(e) le : 07/03/2015

PERSONNAGE.
Race: Dryade
Amour: Célibataire
Informations:

MessageSujet: Re: [NC - 16 ans] Que la nature est belle   Jeu 26 Mar - 19:34


UNE JOLIE FORÊT !


Filya sourit doucement amusée en observant la réaction de cet homme. Elle avança vers lui féline et charmeuse. Elle sentait qu’elle ne lui était pas indifférente. Telle une araignée, elle avait tissé sa toile et sa proie s’était jeté dedans avec plaisir. Elle passa lentement une main dans ses cheveux en parlant d’une voix suave et tentatrice. Elle était parfaitement informé de son approche, mais elle n'allait pas lui sauter dessus directement de cette manière. Elle ne voulait certainement pas l’effrayer, et elle voulait lui donner l’illusion qu’il contrôlait tout, qu’il faisait de cette femme sienne de sa propre volonté.

« est-ce la première fois que tu vois une femme ? Tu peux les toucher si tu as envie, tu en as envie n’est-ce pas ? »

Dit alors la dryade en glissant une main le long de son bras, très lentement. Elle vint alors entrelacer ses doigts avec les siens. Elle guida doucement une de ses mains très lentement pour la déposer sur son sein droit, toute amusée à le voir rougir. S’il savait ce qu’elle avait en tête ! Elle profita alors de sa main de libre pour caresser ce torse musclé de haut en bas très lentement. Il était fort, agréable à regarder, et elle n’aurait pas de mal à lui donner plus qu’envie.

« Je ne suis pas certain que l'on puisse qualifier ton état de sérénité. Hm ? »

Dit alors amuser Filya en descendant très lentement sa main sur le bas-ventre du demi-dragon. Elle n’allait certainement pas lui laisser le loisir de réfléchir et de réaliser ce qu’ils étaient sur le point de faire. Elle soupira d’aise à la légère caresse sur son épaule. Elle frissonna en pressant son corps fin et tout en rondeurs contre le sien. Sa petite poitrine se pressa contre le bas de son torse. Elle menaçait de tomber contre lui alors que ses cuisses se serrèrent contre les siennes.

« Alors, si je te plais tant que cela, prouve le donc beau brun. »

Chuchota alors la dryade à son oreille. Elle jouait de ses formes, de la vue agréable, des légères sensations qu’il devait avoir. Elle glissa une main en effleurant doucement du bout de ses doigts le sexe de sa proie. Elle ne faisait que de le regarder dans les yeux en jouant la faiblesse. Elle était véritablement attirée par lui, elle le trouvait excitant, intéressant. Il était jeune, beau et vigoureux, quoi demander de plus. Elle avait également très faim, si elle ne voulait pas boire le sang d’un élève, il valait mieux qu’elle joue avec l’un d’eux.

Filya le corps trempé des pieds à la tête, se leva sur la pointe de ses petits petons pour venir embrasser avec une grande tendresse cet homme. Elle ferma les yeux en se pressant contre lui, son membre se fit caresser par son ventre soyeux et tendre. Elle semblait être toute fine et frêle, toute envieuse sous ses yeux. Elle soupira doucement dans le baiser alors que sans se rendre compte, la nature était de plus en plus verdoyante à mesure que son envie augmentait.


∆ RadioEuphoria for Prism

Revenir en haut Aller en bas
Duncan Mugetsu


avatar

Masculin Messages : 85
Est arrivé(e) le : 29/09/2014
Age : 22
Localisation : Devant un appareil avec de la connexion (mais oui mais oui :3)

PERSONNAGE.
Race: Mi-humain, Mi-dragon
Amour: Je ne sais pas ce qui se passe...
Informations:

MessageSujet: Re: [NC - 16 ans] Que la nature est belle   Mer 1 Avr - 8:32



Que la nature est belle
Duncan avait bien observé la démarche de la fille. Avec un air léger et aguicheur, elle s'approcha de lui pour être à proximité. Seul quelques centimètres les séparaient de l'un et l'autre. La main de la dryade passa dans les cheveux de l'hybride. Il a l'habitude que sa capillarité est l'objet de sa particularité. Croiser une personne aux cheveux noirs mêlés à du rouge, ce n'est pas commun.

Il était encore serein, même au moment qu'elle parla de sa poitrine, Duncan fut légèrement déstabilisé de l'intérieur. C'est vrai qu'il aimerait les toucher mais il reste quelqu'un d'assez jeune sur ce domaine. Il n'a eu l'occasion qu'une fois, mais il n'avait pas pu explorer entièrement les possibilités dont il était capable. Il se demandait donc si avec elle, il pourrait aller au-delà.
Mais pendant qu'il était perdu dans ses pensées, une caresse le ramena au moment présent. Une sensation douce, agréable se faisait sentir le long de son bras, puis au niveau de ses doigts. Sa main se dirigeait vers le sein droit de la femme. Au début, il paraissait très gêné mais peu à peu, les sensations de plaisir et d'une autre sérénité l'envahissaient. La chose légère et ronde qu'il tenait au creux de sa main était agréable, qu'il en venait instinctivement à la palper et à exécuter quelques mouvements et pincements au niveau du téton.
Au même moment, elle profitait de sa main libre pour s'occuper de son torse qui sous sa forme d'hybride, avait une musculature particulière. En regardant mieux, il s'apercevait qu'il avait déjà atteint le maximum de sa forme hybride. Toute la partie basse de son corps était dragonifiée tandis que le reste du haut était légèrement humain encore,  même si les écailles commençaient à apparaître. De plus, sa queue de dragon n'était plus quelque chose de fin et léger mais un énorme membre écaillé et plus dimensionné. Duncan ne comprenait pas réellement cette forme mais il devait accepter le déroulement de ses actions.

Il regarda la dryade face à lui, toujours obnubilé par son corps. Elle dit que son était n'était plus réellement de la sérénité. Il fallait répondre quelque chose à cela.

"Eh bien... Depuis que j'ai une partie de votre poitrine dans ma main, je me sens..."

Il n'eut pas le temps de finir ses propos que déjà elle s'attaqua à son bas-ventre. Elle l'avait tellement surpris qu'il restait immobile à la regarder faire. Du moins, il se devait de répondre à tous ces gestes. Pour l'instant, Duncan sentait qu'il était plus un spectateur qu'un acteur, et que s'il n'agissait pas, il ne serait plus capable de faire grand chose, d'où sa caresse au niveau de l'épaule de la femme. Puis elle vint coller son corps au sien. Elle frémit au moment du contact, tout comme lui. Sentir les formes de son corps contre le sien, en voilà une belle sensation. Le plaisir et le désir de l'autre montaient en lui. Ses cuisses se sentaient au niveau des siennes, car sa taille était nettement plus haute que la dryade.

Suite aux mots du demi-dragon, elle lui dit qu'elle attendait une preuve de ce qu'il avançait.
Alors, avant qu'il ait prévu une suite à cela, elle prit le devant en effleurant d'une main légère le bout de son membre. Il réagit juste en rougissant à la sensation qu'il recevait. Mais du plaisir, il passa au désir, à l'envie de faire de même, de réveiller en elle encore plus. Il voulait plus d'elle,  beaucoup plus. Ses mains se posaient sur la hanche de la femme. Sa morphologie attirait Duncan. Mais son désir était tel que de la hanche, ses mains se déplaçaient en direction du fessier de la dryade. Il avait besoin qu'elle soit plus proche de lui. De sa hauteur, il voyait sa poitrine sur son bas-ventre, ses yeux qui ne sont que pour lui, ses cheveux d'une incroyable longueur et sa corpulence, qu'on aurait pu croire d'une femme frêle et fragile.

Enfin, elle vint à ses lèvres en se dressant le plus possible de sa petite taille. Il se laissa faire par ce tendre baiser, et répondit en donnant lui aussi qu'il était attiré par elle. C'était peut-être le type de file qui le correspondait ? Il ne savait réellement pas encore ce qu'est réellement l'amour, mais tout ceci n'a plus d'importance pour l'instant. Il profitait de ce moment présent.
Sa main droite allait vers son sein droit et commençait à exécuter des mouvements circulaires. Il massait, titillait avec sa poitrine.
Petit à petit, il la déplaça vers le côté de la cascade, pour avoir un support matériel où s'appuyer. De là, il avait le mur naturel de pierres et la dryade entre lui et son appui. Il avait toujours sa main sur ses formes, mais son bassin se pressa sur le ventre de la fille. Jamais auparavant il n'avait connu une réelle montée de plaisir. S'il devait retenir quelque chose de cet événement,  c'est d'elle. A voix basse, il lui chuchota dans l'oreille quelques mots.

"Au fait, je me nomme Duncan. Je vous préviens que je ne connais pas l'issu de tout ça. Je suis qu'un hybride mais la forme que j'ai,  elle est inconnue pour moi. Je pense que vous pourriez m'apporter bien plus avec ce que nous faisons."

C'est vrai qu'il ne connaissait pas grand chose. Mais de voir ce qu'il était, il se demandait s'il progressait dans sa voix de devenir un vrai dragon.

"Ce que je cherche, c'est d'accéder au titre de dragon."

Une sensation bizarre se faisait sentir en lui. Comme si quelque chose se réveillait en lui. Une sorte de douleur au niveau de son corps. Il souffrit en silence pour ne pas la faire inquiéter.
Il observait avec surprise que l'herbe était plus verte, que des fleurs avaient encore éclos. Avait-t-elle des sensations de plaisir et de désir comme lui ? Si c'est le cas, lui aussi. Il la voulait, que pour lui. Il aurait voulu même s'imprégner d'elle, si elle était un canidé.


Revenir en haut Aller en bas
Filya Hamadry


avatar

Messages : 28
Est arrivé(e) le : 07/03/2015

PERSONNAGE.
Race: Dryade
Amour: Célibataire
Informations:

MessageSujet: Re: [NC - 16 ans] Que la nature est belle   Jeu 9 Avr - 19:12


UNE JOLIE FORÊT !


Filya n’avait pas fait attention à la couleur étrange des cheveux, après tout, n’avait-elle pas les cheveux verts ? Elle était sans doute mal placée donc pour trouver cela étrange d'avoir une crinière rouge et noir. Elle l’avait fait surtout pour le caresser, le faire entrer dans l’ambiance. Cependant, il avait tout à fait l’air de s’habituer à son approche assez directe. Il ne semblait guère se poser de questions sur le fait qu'elle était là, ensemble à commencer des choses intimes. C’était amusant de voir la différence entre les êtres vivants, sans doute qu’il était charmé et que cela lui plaisait bien assez. Ou encore, n’allait-il même pas les idées claires guidées par son instinct.

La dryade sentit qu'il était assez inexpérimenté, sans doute que cela aidait qu'il se laisse faire. Cela l’arrangeait bien, car il était assez mignon et elle avait envie. Elle sentit la réticence du jeune homme, mais bien rapidement, il se laissa aller au plaisir, a envie de toucher ses petits seins tardés d'envie et de plaisir. Les mâles étaient toujours très fascinés par ce genre d’atours, et elle le savait bien. Elle n’avait même pas eu besoin d’user de phéromones naturelles de sa fabrication. Lorsqu’il caressa doucement les petits seins dans sa main, elle ne peut se retenir de soupirer en gémissant à moitié, ses tétons se dressèrent légèrement alors qu’elle ondulait doucement de son corps. Elle gémit plus franchement alors qu’il lui pinça un téton. Il osait plutôt pour quelqu’un qui découvrait, mais ce n’était pas pour décevoir la jeune femme.

Filya glissa sa main délicatement du bout des doigts le long du torse particulier de l’hybride. Elle ne savait pas trop à qui elle avait à faire exactement, mais cela lui allait très bien. Les humains avaient quelque chose de plaisant, mais rien d’aucune mesure avec une créature. Il y avait quelque chose d’excitant. Elle découvrait alors lentement les écailles de ce corps qui recouvraient la partie basse du corps. Puis, elle se pencha sur le côté en regardant la queue qui ondulait légèrement à l’arrière.

« C’est amusant, j’aime bien …. Et toi ? »

Dit alors la protectrice de la nature un brin tentatrice avec un large sourire. Elle retirait doucement ses mains en croisant les bras dans son dos, ce qui eut pour effet de remonter un petit peu sa poitrine avec une pose glamour. Elle rit doucement n’étant pas moqueuse. Elle glissa doucement ses doigts le long de sa bouche, en parlant doucement d’une voix chaude.

« Et dire que tu pourras avoir bien plus en main qu’un simple mamelon … »

Filya ne précisa en rien ce qu'il pouvait faire, parfois, l'imagination était bien plus forte que tout ce que les mots pouvaient dire. Elle commença à le caresser du bout des doigts le sexe de haut en bas, elle voulait voir à quel point il la désirait. Elle voulait le rendre dur comme un roc, être tentatrice au point que cela lui fasse mal et qu’il craque fou d’amour. Tout n’était qu’un jeu de séduction, de patience. Elle aurait très bien pu faire l'amour directement sans attendre, mais le jeu, l'approche étaient tout aussi plaisants que le reste pour la professeur. Elle sentit les mains solides du jeune homme sur ses hanches, elle sourit doucement toute collée à lui. Elle pressa légèrement son gland contre sa cuisse, alors qu'elle put sentir les mains se poser contre ses petites fesses rondes et bien serrées. Elle se pressa fortement contre ce corps musclé et puissant, ce qu’elle pouvait apprécier cela. Elle se mordit une lèvre en le regardant d'une grande fougue, brillant d'un millier d'étoiles dans son regard.

Au départ, la dryade était seule à embrasser cet homme de grande taille, qui se laissait faire, mais bien vite, il commença à y mettre du sien. Charmée de sa réaction, elle glissa alors sa main davantage contre son sexe en l’embrassant avec passion. Elle glissa donc sa petite langue contre la sienne, soupirant d’aise dans le baiser. Elle respirait rapidement, de plus en plus chaude. Sans se rendre compte, la nature autour du lac devenait plus luxuriante, comme si la nature, elle aussi était charmée par la scène d'amour qui lui était offerte.

« Ooooh … continu mon beau … »

Avoua Filya d’une petite voix perdue dans le plaisir naissant. Elle se recula petit à petit contre la roche de la cascade, alors qu'il la poussait gentiment, l'eau fraîche et agréable continuait donc à mouiller leur corps gorgés de désir. Elle n’avait rien contre, bien au contraire, elle gémit doucement à l’oreille de l’homme comme pour le motiver encore, mais rien n’était fait semblant, ce n’était que du réel plaisir. Elle sourit doucement en l’écoutant se présenter. Cependant, la réponse de cette dernière fut surprenante, c’était comme un jeu pour elle.

« Est-ce si important de savoir qui je suis, ce que je suis ? Tu resteras encore un petit peu dans le mystère … cette femme qui me caresse, mais qui peut-elle être ? Je sais que tu as envie de moi… de mes seins … de mes fesses … je sais fort bien l'issue de tout ceci, dois-je, te montrer ? »

Dit alors la dryade légèrement amusée, sans doute qu’il ne voulait pas seulement parler de l’événement présent, mais bien plus que cela. Elle ne lui avait pas offert une véritable réponse, mais c’était tout ce qu’il allait avoir pour le moment. Elle agrippa alors solidement le membre dur dans sa main, et elle utilisa le gland pour caresser sa fente trempée, et ce n’était pas que de l’eau. Elle glissa de sa main de libre un doigt contre ses lèvres pour le faire taire. Elle était professeur, une très particulière, mais elle aimait enseigner finalement.

« Si c’est uniquement un titre que tu recherches, tu peux fort bien te l’accorder toi-même. Je pense surtout que tu cherches ta voie comme dragon, tu cherches à ce que tous te reconnaissent ainsi, et surtout les véritables dragons. Ils deviennent très rares, ils n'aiment pas la compagnie, ils sont fort, très sages et très intelligents. Mais je doute pouvoir t’aider, je ne connais que les esprits et leur monde. C’est un endroit dangereux, mais plein d’enseignement, cependant … »

À ce moment-là, Filya s'arrêta de parler, il y avait bien mieux à faire que cela. Après tout, ils étaient sur le point de faire l’amour. Ils auraient tout le temps de parler. Elle glissa doucement ses deux bras de chaque côté de son cou. Elle se souleva lentement en glissant une jambe derrière son corps. Elle tentait toujours autant qu'elle pouvait cet homme, coinçant et glissant son sexe contre le sien.


∆ RadioEuphoria for Prism

Revenir en haut Aller en bas
Duncan Mugetsu


avatar

Masculin Messages : 85
Est arrivé(e) le : 29/09/2014
Age : 22
Localisation : Devant un appareil avec de la connexion (mais oui mais oui :3)

PERSONNAGE.
Race: Mi-humain, Mi-dragon
Amour: Je ne sais pas ce qui se passe...
Informations:

MessageSujet: Re: [NC - 16 ans] Que la nature est belle   Mar 14 Avr - 6:53



Que la nature est belle
Duncan voyait que la jeunesse femme réagissait très bien à ses actions. Les seins avaient provoqué un effet attendu sur elle, la faisant gémir un peu et donnant quelques réactions à son corps tout entier. La main qu'elle glissait le long de son torse parvenait au niveau de la limite entre sa peau humaine et les écailles de sa transformation.
Intérieurement, il avait peur que cela la rebute un peu. Il n'a aucune certitude sur les goûts de la dryade, même si elle continue sa longue caresse du bout des doigts. Mais au lieu de ça, elle regarda un peu sur le côté pour voir la queue du dragon se mouvoir dans l'eau. Elle nota cela, disant qu'elle trouve cela amusant et qu'elle appréciait cela. Elle demandait aussi un avis retour sur la situation.

"Eh bien... Vous n'avez pas l'air si déranger par ça. Et moi de même pour vous."

Elle riait un petit peu, sans pour autant avoir un air moqueur envers lui. Elle avait ses bras derrière son dos et elle lui susurra quelques mots. Cela a eu pour effet de surprendre une nouvelle fois l'hybride. Il ne savait pas où aller avec ça, ni quoi faire dans la suite. Il se sentait un peu perdu, voire un peu triste d'être qu'un novice dans ce domaine. Mais d'un seul coup, on le ramena au moment présent.
Une sensation bizarre de faisait sentir entre ses jambes. C'était comme si une chose se frottait à ce qu'il avait, mais qui lui donnait un plaisir fou et intense. Il observa et voit que la dryade caressait allègrement son membre. Jamais il n'avait ressenti cette ardeur qui le possédait peu à peu. Sans le vouloir, son sexe se durcissait à vue d'oeil. Il en revenait pas. C'était si soudain. Il ne voulait pas que ce moment se termine.
Alors inconsciemment, ses mains allèrent vers ses hanches, donnant suite à que la femme colle sa cuisse contre son gland. Le désir montait en lui, commençant à lui faire le contrôle de ses décisions. Ses mains avaient glissés vers ses fesses, les tenant fermement. Elle approchait son corps auprès du sien. Il pouvait sentir sa peau douce sur la sienne. Son regard regardait le demi-dragon d'un passion qui le dévore.
Lorsqu'ils s'embrassèrent, elle chercha la langue de Duncan, caressant une nouvelle fois son membre, l'ayant presque à pleine main. Le soupir, tout comme sa respiration plus rapide, excitait le jeune homme sans raison. Au fond de lui, les instincts d'un homme mais aussi d'une bête se réveillaient. Et lorsque qu'elle lui soupira de continuer, l'appelant "mon beau", Duncan n'en pouvait plus.

Il l'amena gentiment vers les rochers.  L'eau de la cascade mouillait leurs corps chauds de plaisir de l'autre. L'hybride ne se souciait que de sa compagne, lui donnant plus d'envie avec ses gémissements. Collant son bassin à elle, et ayant fait sa présentation, elle trouva elle aussi le temps de s'exprimer. Mais sa réponse était étrange. Elle ne déclina pas son identité. Elle s'expliqua en disant que cela pimentera un peu plus les choses, en restant dans l'ignorance, la rendant plus mystérieuse que d'habitude. Elle lui demandait s'il voulait connaître la suite de tout ça.
Au départ, il ne voyait pas ce qu'elle signifiait, mais elle attrapa son sexe dans sa main, l'amena vers une direction dont il ne connaissait guère. C'était bizarre comme sensation. Mais il rougissait à vue d'oeil. Il voulait lui demander ce qu'elle faisait. De la main de la jeune femme, un doigt vint se poser sur ses lèvres pour qu'il se taise.
Elle lui dit que Duncan pouvait à lui tout seul se considérer comme un dragon. C'était plutôt une voie qu'un titre qu'il recherche. Elle parla aussi de leur comportement, étant des solitaires mais sages et avisés. Elle parla aussi du monde des esprits, un endroit dangereux mais plein de connaissances. Cela lui évoquait quelque chose, même s'il n'était pas réellement sûr.

Mais après cela, elle ne dit rien. C'était à lui d'agir. Que cela soit en acte ou en mots, il fallait répondre à ça. Alors qu'elle avait ses bras autour de son cou, et qu'elle collait son sexe contre le sien, en prenant un peu appui sur lui, Duncan ne privait pas de se lâcher un peu.
Lui aussi commençait à utiliser son membre pour caresser l'organe de la jeune femme. Il frottait, titillait avec son gland chaque recoin de cet endroit. Son désir montait en flèche, au point qu'il bloqua son sexe à l'orifice, avant de pénétrer doucement la dryade. Chaque instant où il entrait en elle le força à lâcher un cri de plaisir. Il se sentait si bien à présent, qu'il aurait voulu rester comme ça.
Mais son bassin commençait à se mouvoir tout seul, donnant des coups secs à sa compagne. Pendant ce temps, il la regarda dans les yeux, avant de lui parler.

"Je te veux en ce moment. Je te veux toi."

Mais sa voix n'était pas la même. Quelque chose de plus grave, rauque était sorti. Mais il ignorait cela, car seul le plaisir de le faire était important maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Filya Hamadry


avatar

Messages : 28
Est arrivé(e) le : 07/03/2015

PERSONNAGE.
Race: Dryade
Amour: Célibataire
Informations:

MessageSujet: Re: [NC - 16 ans] Que la nature est belle   Mar 21 Avr - 17:27


UNE JOLIE FORÊT !


« Suis-je si étrange que cela à vos yeux ? J’ai tout l’air d’être comme une humaine excepté ma couleur de cheveux. Qu’est-ce qui vous trouble tant que cela ? »

Dit alors Filya à moitié amusée par la question à double sens. Elle lui lança alors un regard amusé et coquin. Elle n’était pas le moins du monde gênée par ce genre de situation, d’une part, elle en avait envie, et d’autre part, c’était un moyen doux et paisible de se nourrir. Elle n’aimait pas l’idée de continuer de se nourrir comme le fait son clan. Elle le regarda dans les yeux, et il semblait être assez surpris. Est-ce qu’il était vierge ? Cela ne serait que plus amusant et excitant, en tout cas, il était un novice dans le domaine. Elle se léchait les lèvres lentement en faisant attention que le jeune homme la voie. C’était un jeu pour le rendre totalement fou, et elle savait déjà que la proie était plus que consentante. Il semblait prendre beaucoup de plaisir.

« Aaah … »

La dryade gémit doucement en sentant les mains de Duncan sur ses petites fesses rondes. Elle se colla alors davantage contre son corps, alors que ses tétons durcissaient contre son torse. Sa petite poitrine se frottait contre son torse, tremblante et frémissante. Elle caressa son membre de haut en bas plus vivement, envieuse. Elle ondula doucement de ses hanches contre ses mains, contre son bas-ventre. Le baiser et ses mots susurrés semblèrent avoir eu raison des dernières limites morales du demi-dragon. Il l'emmena vers les rocher d'où tombait la cascade en continu. Elle se laissa faire plus qu’heureuse qu’il prenne des initiatives. Elle relâcha alors son sexe pour lui prendre une main en entremêlant ses doigts avec les siens. L'eau semblait encore plus froide tant leurs corps s'embrasaient de désir, elle brûlait d'envie de lui faire l'amour dès maintenant, mais elle se retint. Elle le laissa prendre des initiatives, il ne fallait pas le brusquer. Elle sentit le bassin et son membre se coller à son sexe et son corps. Elle frémissait et elle ne pouvait retenir ses hanches qui pressaient sa vulve au mat de chair comme un défi.

Filya sourit largement amusée à le voir rougir comme une tomate alors qu'elle pressait son gland contre son temple du plaisir. Il était adorable de réagir ainsi, tant de découverte, tant de passion possible. Tandis que Duncan commença à se frotter entre ses cuisses, la jeune femme agrippa fermement les épaules de son amant. Elle gémit de plaisir ouvertement à son oreille en frissonnant. Elle sentit son sexe s’ouvrir pour ce membre, elle en avait envie, et cela faisait si longtemps. Elle se crispa légèrement quand il commença à la pénétrer. Elle enfonça légèrement ses ongles contre la peau du dragon. Elle était très serrée, brûlante et envieuse. Elle lâcha un long gémissement de plaisir en remontant son visage. Avec sa vulve, elle lui caressa le membre qui l’envahissait lentement, l’aspirant de plus en plus loin en jouant de ses hanches. Elle fut surprise de le sentir commencer à bouger en elle sans plus attendre en lui disant qu'il la voulait. Quelle belle invitation.

« AAAAAH ! Oui ! AAAAAAH ! Prends-moi ! Ce que tu es dure … aaaah … plus fort … plus profond, lâche-toi complètement mon beau … » ?

Lâcha alors la dryade pendant qu’il était en train de la prendre de tout son long. Elle finit de lui monter dessus en croisant bien les bras autour de sa tête. Elle commença à donner elle aussi des mouvements de bassins lui arrachant des cris de plaisir. Elle resserrait fortement son sexe sur le sien lorsqu’il venait la pénétrer avant de se relâcher. Elle dégoulinait de plaisir totalement en rut. Elle ne faisait pas trop attention à quel point son amant était excité, il pouvait faire tout ce qu’il voulait. Elle en avait envie, son corps se frottait contre le sien. Elle sentait la cascade se répandre sur son corps, qui devenait brillant et encore plus attractif. Elle cherchait à le sentir le plus profondément possible. Elle croisa ses cuisses dans son dos pour le maintenir bien en elle s’empalant joyeusement le long de la tige. Un bruit intime aqueux se fit entendre à chaque mouvement, alors qu’elle accéléra en criant son plaisir au moindre mouvement.



∆ RadioEuphoria for Prism

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [NC - 16 ans] Que la nature est belle   

Revenir en haut Aller en bas
 

[NC - 16 ans] Que la nature est belle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» A moitié Belle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♥~Lycée Yokai~♥ :: Forêt-